Phénomènes et codes numériques

dans

la Bible

(Dernière mise à jour: Juillet 2014)

part 1

 

Barre de separation

 

 

Le phénomène des codes Bibliques faisant l'objet de vives controverses, et le fait que la Bible a été principalement écrite en Hébreu et en Grec, ce sujet peut paraître comme étant invérifiale par le non "initié" qui ne connaitrait rien de ces langues de rédaction des Ecritures.!

Je propose donc au lecteur Francophone, chercheur sincère de vérité l'exemple qui suit en guise d'introduction.

" [...] Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. (Actes 4/26)

" [...] vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. (Actes 10/38)

Le mot "Paix" écrit en quatre lettres sonnant à l'oreille comme la lettre d'introduction "P", un "simple" "P.Oint" me permet en effet de faire la remarque suivante:

puisque "ange" = 27 et sa traduction en anglais "angel" = 39, le point inséré dans le nombre 39 donne 3.9 ou 3x9 = 27

L'Ancien et le Nouveau Testament étant respectivement constitués de 39 et 27 livres, cette séquence est parfaitement et facilement mémorisable!

9 Et j’allai vers l’ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit: Prends-le, et avale-le; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.
10 Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je l’avalai; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus avalé, mes entrailles furent remplies d’amertume.
11 Puis on me dit: Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois. (Apocalypse 10/9-11)

9 And I went unto the angel, and said unto him, Give me the little book. And he said unto me, Take it, and eat it up; and it shall make thy belly bitter, but it shall be in thy mouth sweet as honey.
10 And I took the little book out of the angel’s hand, and ate it up; and it was in my mouth sweet as honey: and as soon as I had eaten it, my belly was bitter.
11 And he said unto me, Thou must prophesy again before many peoples, and nations, and tongues, and kings. (Revelation 10/9-11)

"angel" ou "l’ange" = 39...

 

Barre de separation

 

Illustration tirée du livre " COMPUTORAH " de Moshe KATZ

 

A l'origine, la langue Hébraïque était composée de pictogrammes. Chaque lettre aurait 7 sens différents et chaque mot jusqu'à 70 significations possibles. Le mot "Torah" désignant le Pentateuque ou les 5 premiers livres de l'Ancien Testament, est composé de quatre lettres en Hébreu.

Il est peu connu dans le monde Francophone que d'importantes découvertes ont été accomplies dans le domaine de la recherche sur la structure numérique et les lois mathématiques propres à la Bible que l'outil informatique a permis de mettre en valeur, les premiers défrichements étant à mettre sur le compte de pionniers comme les Juifs GOLDBERG (1) ou WEISMANDEL (2) ou le chrétien PANIN (3) pour ne citer que les plus connus.

 

ivan panin

Yvan Panin

Une page spéciale, "Preuves mathématiques absolues de l'inspiration divine de la Bible" est consacrée à Yvan Panin.

Ainsi, parmi leurs découvertes, figurait par exemple la récurrence du chiffre 7 ou de ses multiples, attaché à des mots, des expressions ou même des ensembles de phrases ! D'autre part, chaque lettre en hébreu ayant aussi une valeur numérique il était tout à fait possible d'additionner les lettres d'un mot d'une phrase ou d'un livre complet et de les réduire à un résultat numérique. Plus simplement dit, il se dégageait une harmonie mathématique structurante dans l'ensemble des textes qui composent les 5 premiers livres (4) de l'Ancien Testament.

En Français, nous utilisons un alphabet de 26 (5) lettres distinct du système de calculs établi à partir de dix chiffres (0, 1, 2, 3...) dits " chiffres arabes ". Mais les langues hébraïques et grecques qui ont été utilisées pour rédiger respectivement les Livres de l'Ancien et du Nouveau Testament ne possédaient pas de chiffres distincts et c'était les lettres de l'alphabet qui étaient utilisées pour les représenter. Un mot pouvait donc être lu à la fois comme une suite de lettres ou une suite de chiffres. Les lettres de l'alphabet grec correspondaient à une suite de 1 à 10 pour les dix premières puis à la suite des dizaines (20, 30, 40...) pour les suivantes et enfin les centaines (100, 200, 300...) pour les dernières lettres.

 

A = 1

B= 2

C = 3

D = 4

E = 5

F = 6

G = 7

H = 8

I = 9

J= 10

K = 20

L = 30

M = 40

N = 50

O = 60

P = 70

Q = 80

R = 90

S = 100

T = 200

U = 300

V = 400

W = 500

X = 600

Y = 700

Z = 800

 

En transférant ce système sur l'alphabet Français, un mot comme " Antéchrist " donne 666 à l'addition !

 

rouleaux de la thora

 

La méthode de recherche de mots ou d'expressions consiste à les révéler en opérant des Sauts Equidistants de Lettres (SEL) obéissant à des codes et des fréquences variant de quelques unités à plusieurs milliers de lettres sur un ensemble de mots saisis sans espace entre eux et correspondant à un ou plusieurs livres Bibliques. Ainsi apparaissent d'autres mots composés de ces Sauts Equidistants de Lettres (SEL), lesquels entrent alors en interaction sémantique avec le texte littéral.

Un mot de base est introduit dans l'ordinateur qui indique s'il est mentionné, combien de fois et selon quelle fréquence il est décelé. Une fois le mot trouvé, le sens du texte dans lequel il se révèle donne un sens supplémentaire. Des mots satellites s'accrochent au mot de base et de nouvelles recherches peuvent être effectuées pour affiner les résultats et obtenir des données supplémentaires. Une nouvelle série se dégage ainsi dans le voisinage ou mêlé au premier mot qui avait servi de moteur de recherche ! En procédant à une division des tableaux dégagés, on découvre de nouveaux mots satellites, lisibles dans toutes les directions même en diagonale, qui enrichissent la recherche de précisions supplémentaires.

 

codes dans la Torah

 

Le Pentateuque ou Torah (qui peut aussi s'écrire en Français "Thora") est composé de cinq livres qui contiennent l'essentiel de la loi Mosaïque. Une recherche de ce mot, faite par M. D. Weissmandel juste avant la seconde guerre mondiale, qui correspond aux quatre lettres "TORH" en Hébreu fait apparaître un résultat avec un espace de 49 sauts équidistants dans les deux premiers livres, à savoir Genèse et Exode. Aucun résultat équivalent ne peut être trouvé dans le Lévitique mais les quatre lettres réapparaissent, dans les Livres des Nombres ou du Deutéronome, mais inversées avec les mêmes sauts équidistants, à chaque 50e lettre donc. La loi divine a été donnée à Moïse après 50 jours d'exode et ces séquences "TORH" ou "HROT" pointent vers LEUR AUTEUR CELESTE, c'est à dire DIEU qu'avec des sauts équidistants de 7 lettres (et 7 x 7 = 49), chaque huitième lettre sur le Livre du Lévitique désigne sous le nom Hébreu de "YHWH".

Sur un autre plan, il est très utile de souligner combien nous sommes redevables du soin et de l'intégrité avec lesquels les Saintes Ecritures nous ont été transmises, de génération en génération, par les scribes Juifs qui les ont recopiées et dupliquées en toute fidélité par rapport à leurs supports originaux. Cette retranscription manuelle obéissait à des lois extrêmement strictes et contraignantes, énoncées dans le " Talmud " dont nous pouvons difficilement imaginer la minutie et le degré d'exigence. La taille, la forme de chacun des caractères, les différentiations orthographiques pour un même mot, devaient être respectées et un seul manquement à l'une de ces règles suffisait à rendre impur et sans valeur le texte recopié. Rambam , un rabbin, a codifié ces contraintes en quelques 20 règles. Les lettres hébraïques comportent des traits, les " téamim " et il est bon de rappeler les paroles de Jésus qui, nous le verrons, attesteront le bien fondé de cette prophétie :

" [...] Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé ". (Mt 5/18)

Les derniers versets du livre de l'Apocalypse énoncent un commandement sans équivoque possible sur la nécessité de transmettre les textes originaux dans toute leur exactitude :

" [...] Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre ". (Apoc. 22/18-19)

Il arrive qu'un mot soit écrit avec une lettre supplémentaire qu'on ne lit pas et d'apparence inutile donc. Mais dans le cadre d'une recherche, l'application d'un code particulier fera ressortir un nom entier et fidèlement retranscrit grâce à cette apparente faute d'orthographe ou de retransmission.

Mieux encore : le professeur Katz (6) cite l'exemple extraordinairement prophétique du livre d'Esther.

 

Esther dénonçant Haman

Esther dénonçant Haman

Sources: http://www.prophecyinthenews.com/feast-of-purim-festival-with-a-prophecy/

 

" [...] Dans Suse, la capitale, les Juifs tuèrent et firent périr cinq cents hommes, et ils égorgèrent Parschandatha, Dalphon, Aspatha, Poratha, Adalia, Aridatha, Parmaschtha, Arizaï, Aridaï et Vajezatha, les dix fils d'Haman, fils d'Hammedatha, l'ennemi des Juifs. Mais ils ne mirent pas la main au pillage. Ce jour-là, le nombre de ceux qui avaient été tués dans Suse, la capitale, parvint à la connaissance du roi. Et le roi dit à la reine Esther : Les Juifs ont tué et fait périr dans Suse, la capitale, cinq cents hommes et les dix fils d'Haman; qu'auront-ils fait dans le reste des provinces du roi ? Quelle est ta demande ? Elle te sera accordée. Que désires-tu encore? Tu l'obtiendras. Esther répondit : Si le roi le trouve bon, qu'il soit permis aux Juifs qui sont à Suse d'agir encore demain selon le décret d'aujourd'hui, et que l'on pende au bois les dix fils d'Haman. Et le roi ordonna de faire ainsi. L'édit fut publié dans Suse. On pendit les dix fils d'Haman; (Esther 9/6-14)

Cette dernière requête de la reine Esther, une juive, paraissait incongrue puisque les dix fils du ministre Haman, ennemi des juifs, étaient déjà morts. D'autre part, dans l'énumération des 10 noms, la taille de 3 lettres hébraïques avait été réduite. L'équivalence numérique de ces 3 lettres donnant le total de 5707. L'année 5707 sur le calendrier Hébreu correspond à l'année 1946, sur notre calendrier Occidental.

A noter cependant que ce calcul calendaire fait appel à la Kabbale et non la gématrie traditionnelle!

La clé de ce double mystère fut donnée en Octobre 1946, le 16 exactement lorsque les 10 chefs nazis condamnés au procès de Nuremberg furent pendus. En fait, il y aurait dû en avoir 11 au total mais Herman Gœring avait préféré se suicider par empoisonnement pour échapper à la pendaison. Malgré la surveillance exercée 24/24h, un gardien lui avait fait parvenir un calepin et un stylo, stylo où se trouvait le poison...

Selon les coutumes juives, le 16 octobre 1946 correspondait au dernier jour de la période du jugement divin faisant coïncider la fête de Purim, fête qui fut évoquée pour des raisons inconnues par l'un des condamnés, Julius Streicher qui lança: "Ce sont les Juifs qui vont être contents ! Fête de Purim 1946" au moment où la corde lui fut passée au coup.

L'origine de cette fête de Purim ou Pourim est expliquée dans le même chapitre du livre d'Esther:

" [...] Les Juifs s'engagèrent à faire ce qu'ils avaient déjà commencé et ce que Mardochée leur écrivit. Car Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite, ennemi de tous les Juifs, avait formé le projet de les faire périr, et il avait jeté le pur, c'est-à-dire le sort, afin de les tuer et de les détruire; mais Esther s'étant présentée devant le roi, le roi ordonna par écrit de faire retomber sur la tête d'Haman le méchant projet qu'il avait formé contre les Juifs, et de le pendre au bois, lui et ses fils. C'est pourquoi on appela ces jours Purim, du nom de pur. D'après tout le contenu de cette lettre, d'après ce qu'ils avaient eux-mêmes vu et ce qui leur était arrivé, les Juifs prirent pour eux, pour leur postérité, et pour tous ceux qui s'attacheraient à eux, la résolution et l'engagement irrévocables de célébrer chaque année ces deux jours, selon le mode prescrit et au temps fixé. Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s'en effacer parmi leurs descendants. (Esther 9/23-28)

 

"Le Code d’Esther"  par Bernard Benyamin et Yohan Perez

"Le Code d’Esther"

Et si tout était écrit...

par Bernard Benyamin et Yohan Perez

Sources: http://www.lecodedesther.com/

 

Ce fait historique avéré est le point de départ de la rédaction d'un ouvrage: "Le Code d’Esther". Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d’Esther recèle un message secret, et qu’il existe entre l’antique royaume perse et l’Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défiant la raison.

Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l’Arche perdue et de Dan Brown, n’a pourtant rien d’une fiction; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le "Code d’Esther", Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

 

 

Il existe même une application gratuite liée à ce livre sur l'Applestore.

 

Barre de separation

 

 

Yvan PANIN transcrivit le Nouveau Testament dans sa version originale grecque en remplaçant les lettres par leurs correspondances numériques et c'est ainsi que le génial mathématicien perçut, d'abord intuitivement, une cohérence et une harmonie constituant un plan directeur et une structure logique, mathématiquement articulés et vérifiables.

Très vite, il apparaîtra que la complexité et la perfection liées à ces structures numériques excluaient toute éventualité permettant de croire que l'inspiration des textes était due à une forme de hasard ou de conception d'origine humaine. Selon le calcul des probabilités, il y avait une chance sur 3,5 milliards pour que cela soit dû au seul hasard. La même méthodologie appliquée à un texte extrait d'un ouvrage autre que la Bible ne donne aucun résultat similaire, même pour des textes apocryphes. Une seule lettre manquante ou l'incrémentation d'un simple espace suffit à annuler toute " information révélée " comme nous le verrons plus loin.

Une expérience a été faite pour tenter d'écrire un texte cohérent dans son ensemble avec 3 mots qui devraient apparaître 7 fois ou un nombre de fois multiples de 7. Six mois ont été nécessaires à une équipe américaine pour rédiger seulement une dizaine de lignes !

 

 

On pouvait ainsi découvrir et prouver que chaque mot, chaque lettre de la Bible était inspirés par une Puissance Créatrice, Unique, connaissant l'histoire future de l'humanité avec des détails en surabondance. La signature de cet auteur unique est protéiforme dans la mesure où elle revêt des caractéristiques structurantes et diversifiées, dégage des sous-signatures prouvant ainsi la rédaction inspirée et la personnalité propre d'un des 4 Evangélistes par exemple. Des mots utilisés par Luc ou l'un des 3 autres Evangélistes n'apparaissent pas dans le reste de la Bible. Ces mots spécifiques à chacun d'eux révèlent après examen qu'ils agissent comme une signature mathématique authentifiant une loi d'harmonie récurrente comme la loi (7) des " 7 " et qu'ils obéissent à un agencement mathématique. Il en va de même pour tous les autres auteurs des textes Bibliques. On comprend l'impossibilité qu'aurait un individu en rédigeant un texte, à utiliser un certain nombre de mots qui lui seraient propres et ce, dans le cadre d'une loi mathématique qui se dégagerait, elle, de l'ensemble de l'ouvrage dans lequel serait intégré ce texte, l'ouvrage lui, étant constitué sur une période de temps s'étendant sur plusieurs centaines d'années ! Cette signature mathématique et caractéristique d'un auteur permettra par exemple d'attribuer l'Apocalypse et le quatrième Evangile à un seul et même auteur, Jean en l'occurrence. Signature que l'on peut comparer à la nature unique et singulière de chaque être humain, conçu à l'image de DIEU, son Créateur et qui s'inscrit de manière concrète et indubitable dans l'empreinte digitale, le code génétique, le timbre de voix, la composition de l'œil... qui sont utilisés sans défaillance dans les systèmes de contrôle d'accès où l'individu est lui-même utilisé comme support physique de contrôle d'identification, les procédures scientifiques modernes d'investigation policière...

Cela prouve donc que le moindre commandement dans les Ecritures a son importance et ne doit pas être négligé même si " il est d'apparence anodine ou jugé comme obsolète " ! 

" [...] Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux ". (Mt 5/19).

Ainsi, 7, le chiffre de perfection divine obéit à une " loi des sept " dés le premier livre Biblique, la Genèse. En 13 versets, le mot " jardin " est cité 7 x 2 fois = 14. Dans le récit de la création le mot " DIEU " revient 35 fois (soit 7 x 5), le mot " terre " 21 fois (soit 7 x 3), les mots " eau ", " firmament "... 7 fois. Dans le livre de l'Exode, des expressions comme " pain du ciel ", " fils d'Israël " "... 7 fois.

Ceci peut aussi être vérifié au niveau de simples lettres puisque le premier verset de la Bible est constitué de 7 mots en hébreu (28 lettres), le deuxième verset ayant 14 mots...

Le nom de DIEU donne 26 à l'addition des valeurs numériques en 4 lettres comme suit :

YHWH = [Y = 10 H = 5 W = 6 H = 5] = 26

Ce nom revient 1820 fois sur l'ensemble de la Thora et...

260 x 7 = 26 x 70 = 1820

Le même type de recherche, à propos d'un mot, d'un ensemble de mots, d'une expression typique, d'une phrase entière peut être opéré avec les mêmes conclusions sur un chapitre constituant une unité basée sur un récit précis.

Cette loi des sept et ses multiples est en concordance avec la gamme des 7 notes de musique et leurs harmoniques, verrouillée sur une clé. On comprendra au cours de cet ouvrage ce que signifie la septaine ou 7e semaine de Daniel qui est celle de la fin des temps.

La loi des codes numériques par sauts équidistants de lettres (8) dans les 5 premiers livres de la Bible fait apparaître à partir du verset...

" [...] parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois ". (Genèse 26/5)

... les mots " Thora ", " L'Eternel DIEU ", " DIEU de Vérité ", " Thora de DIEU ", " Vérité ", " Sceau de la Vérité ", " sauts de lettres équidistants ", " Preuves de la Vérité "...

Sur la totalité des lettres qui constituent le Livre de la Genèse, tous les noms de religions sortent par des codes du nombre 666 ou multiples de ce nombre. La France y est citée, à l'endroit, 666 fois très précisément. Le nom de Napoléon qui a été un type d'Antichrist, y est révélé avec toutes les annotations satellites qui le caractérisent selon un code de sauts de lettres de 5111.

La date exacte de début et de fin de la 2e guerre mondiale y est mentionnée...

Le mot " Catholicisme " s'accroche à la première lettre du mot " ténèbres " dans Genèse 1/2 : " [...] La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux ".

Les mots et expressions " SIDA ", " maladie dans le sang ", " origine les singes " est accroché dans Genèse 6/12 : " [...] Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre ".

En Mai 97, un livre écrit par un reporter Américain, Michael DROSNIN à propos des travaux d'un savant juif apparaissait dans sa traduction française : " La Bible : le code secret " aux Editions Robert Laffont. Cette année de parution était elle même codée en secret dans les Ecritures !

Plusieurs sujets, à titre d'exemples, y sont révélés concernant :

des Assassinats

• " Yitzhak Rabin ", " assassin qui assassinera ", " nom de l'assassin ", " assassin de Rabin ", " Tel-Aviv ", " en 5756 (1995/96 selon notre calendrier) ", " Amir "...

• " Premier ministre Netanyahu ", " Elu ", " Bibi ", " Pour la grande horreur ", " Tout son peuple à la guerre ", " Un autre va mourir ", " Son âme a été tranchée ".

La guerre du Golfe

• " Hussein choisit un jour ", " missile ", " Ennemi ", " Feu le 3 de shevât (18 janvier 1991), " Scud "...

Les U.S.A.

• " Clinton ", " Président "...

• " Watergate ", " Qui est-il ? Président mais il a été chassé ", " Nixon "...

• " président Kennedy ", " il frappera à la tête, mort ", " Dallas ", " Oswald ", " Nom de l'assassin qui assassinera ", " Ruby ", " il tuera l'assassin "

• " R.F. Kennedy ", " S. Sirhan ", " second gouverneur sera tué "

• " A. Lincoln ", " Booth ", " assassiné "...

des événements astronomiques

•" Comète ", " terre anéantie ",

• " Shoemaker-Levy ", " Jupiter ", " 8 d'av (date de l'impact en juillet 94) ",

• " Jours d'horreur ", " Obscurité ",, " détresse ", " terre annihilée "...

La conquête spatiale

• " Apollo 11 ", " homme sur la lune ", " vaisseau spatial "...

La littérature

• " Shaekespeare ", " Hamlet ", " Macbeth "...

Les sciences

• " Edison ", " ampoule électrique ", " Electricité ",

• " Einstein ", " science ", " théorie de la relativité ", " une nouvelle et excellente compréhension ", " il a bouleversé la réalité présente ", " Ils ont prophétisé la venue d'une personne intelligente ", " ajoutez une cinquième partie ",

• " Newton ", " gravité "...

des guerres passées

• " Pearl Harbour ", " la flotte ", " Roosevelt ", " le président du pays, il a donné l'ordre de frapper le jour de la grande défaite ", " Hiroshima ", " Hiroshima pour mettre fin à la bataille mondiale "...

des guerres futures

• " Holocauste d'Israël ", " Holocauste atomique ", " la prochaine guerre ", " Ce sera après la mort du premier ministre ", " terrorisme ", " votre ville sera détruite par un acte de terrorisme ", " artillerie Libyenne ", " Kadhafi ", " destruction totale ", " artilleur atomique "...

Le terrorisme

• " autobus ", " bombe ", " bombe Hamas ", " explosion ", " bombe ", " Feu grand bruit ",

" Goldstein ", " Hébron ", " l'homme de la maison d'Israël qui tuera "

• " Oklahoma ", " le matin ", " à la neuvième heure ", " le 19e jour ", " il tendit un piège, frappa un coup, terreur ", " Mort ", " il y aura de la terreur ", " terreur ", " massacre ", " désolé, massacré ", " tué, taillé en pièces ", " Murrah Building ", " son nom est Timothy ", " Mc Veigh "...

les sectes

• " Aum Shinrikyo ", " métro ", " peste ", " gaz "...

La Bible et les codes

" cela a été fait par ordinateur ",

• " code la Bible ", " pour toi ce qui est codé ", " code sauvera ", " Il a codé la Torah et d'avantage ", " scellé devant DIEU "

• " Epelez les lettres à l'envers ", " ils ont changé le temps "...

des catastrophes

" tremblement de terre ", " S.F. Calif "., " L.A. Calif "., " America ", " Etats-Unis ",

• " Grand tremblement de terre ", " Feu tremblement de terre ", " Kobe, Japon ", " tremblement de terre a frappé Japon ", " année de la peste ", " ils ont retardé l'année de la peste ", " Israël et Japon "...  

La fin des temps

• " Bataille finale ", " Guerre mondiale ", " 9 d'av est le jour de la troisième ", " retardé ", " cinq futurs, cinq voies "

• " A la fin des jours ",

• " Armageddon ", " Syrie "...

Ces énumérations de faits établies dans le contexte des élections et reconnus pourraient laisser croire qu'il est possible de prévoir l'avenir grâce à ces codes.

Mais il est aussi vrai que lorsque des événements imminents dont on connaît les paramètres vont se produire, la Bible donne des indications fiables et vérifiées peu de temps après lorsque les événements annoncés se sont déroulés. Ainsi, il était connu de quelques chercheurs et autres informaticiens que Jacques Chirac serait élu président de la République Française car le nom de M. Edouard Balladur n'apparaissait pas alors que les tableaux relatifs à l'élection de J. Chirac révélaient par sauts de lettres de 801, prélevées à partir d'un ensemble de 43334 mots, les ensembles et mots satellites suivants : " le président J. Chirac ", " maire de Paris ", " il sera élu ", " au deuxième tour " avec la date selon le calendrier Judaïque " le 7 d'Yiar ", " de l'an 5755 ".

Cependant aucune référence n'est faite, dans cet ouvrage, pour tout ce qui pourrait se rapporter à Jésus-Christ ou à l'Antéchrist, ce qui peut paraître " normal " dans la mesure où ces recherches (9) sont faites par des Juifs, laïcs dans certains cas ou qui attendent encore leur Messie... alors que de simples calculs permettent de comprendre les reproches adressés par Jésus-Christ à leur encontre à ce sujet, c'est à dire celui de Sa venue : Une seule fois en effet, au cours de sa vie terrestre, Jésus-Christ a accepté d'être considéré comme Roi et Messie et d'être acclamé de la sorte, au moment de son entrée triomphale à Jérusalem sur un ânon.

" [...] Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem. Lorsqu'il approcha de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, en disant : Allez au village qui est en face ; quand vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est jamais assis ; détachez-le, et amenez-le. Si quelqu'un vous demande : Pourquoi le détachez-vous ? vous lui répondrez : Le Seigneur en a besoin. Ceux qui étaient envoyés allèrent, et trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit. Comme ils détachaient l'ânon, ses maîtres leur dirent : Pourquoi détachez-vous l'ânon ? Ils répondirent : Le Seigneur en a besoin. Et ils amenèrent à Jésus l'ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts ! Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples. Et il répondit : Je vous le dis, s'ils se taisent, les pierres crieront ! Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t'est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t'environneront de tranchées, t'enfermeront, et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, (10) toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas connu le temps où tu as été visitée ".

Ces deux extraits soulignés par mes soins, prouvent que les Pharisiens auxquels Jésus fait allusion sont soumis à des puissances d'aveuglement pour ne pas avoir su " calculer " l'arrivée et la visite de leur Prince-Messie (ou Messie-Roi) au Jour fixé par les Ecritures ! 

 

Comput ecclésiastique

COMPUT ECCLESIASTIQUE

Cathédrale de Strasbourg

Image de Alain E...

 

— A propos du mot " calculer ", le terme " compter " est à mettre en relation directe avec le mot américain " computer " qui ne compte qu'une lettre supplémentaire et qui signifie " calculateur " Pour resituer l'exactitude des prophéties messianiques dans le temps, Daniel retranscrivant ce que lui avait annoncé l'ange, avait prédit dans sa prophétie des 70 semaines avec 3000 ans d'avance, la venue d'un Prince-Messie :

" [...] Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur (11), il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur ". (Daniel 9/25-27).

Il suffit de convertir ces 70 " semaines d'années " de Daniel en jours à partir de la date mentionnée par Néhémie concernant le décret du roi Artaxerxès de faire reconstruire la ville de Jérusalem :

" [...] Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l'offris au roi. Jamais je n'avais paru triste en sa présence.. Le roi me dit : Pourquoi as-tu mauvais visage ? Tu n'es pourtant pas malade ; ce ne peut être qu'un chagrin de cœur. Je fus saisi d'une grande crainte, et je répondis au roi : Que le roi vive Eternellement ! Comment n'aurais-je pas mauvais visage, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu ? Et le roi me dit : Que demandes-tu ? Je priai le Dieu des cieux, et je répondis au roi : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse. Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors : Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps. Puis je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu'on me donne des lettres pour les gouverneurs de l'autre côté du fleuve, afin qu'ils me laissent passer et entrer en Juda, et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu'il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j'occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi ". (Néhémie 2/1-8)

Les années Bibliques comptent 360 jours, comme l'indiquent sans équivoque les équivalences scellant cette donnée sur l'étendue des Saintes Ecritures, que ce soit la Genèse (12) en début de l'A.T. ou l'Apocalypse de Jean en fin du N.T., où il est précisément question de la moitié de la 70e semaine exprimée de plusieurs manières différentes :

- 1260 jours ou

- 42 mois (et 42 x 30 = 1260) ou

- " un temps, des temps et la moitié d'un temps " (une année, deux années et la moitié d'une année en langage symbolique).

Toute la période comprise entre la 69e et la 70e semaine correspond à un temps " élastique ", le Temps de la Grâce, totalement ignoré des prophètes de l'Ancien Testament mais connu de DIEU seul, pas même de Jésus-Christ. Il y a cependant un " Jour fixé (13)".

La 70e semaine correspond à la Tribulation de 7 ans de l'Antéchrist, la deuxième moitié de 3 ans 1/2 constituant les temps terribles de la " Grande Tribulation ". Il faut donc se référer aux 69 semaines :

 

 

69 x 7 x 360 = 173880 jours

décret du roi Artaxerxès :

5 Mars 444 avant J.C. (date connue)

+ 476 ans + 25 jours (5 au 30 Mars)

entrée triomphale de Jésus à Jérusalem :

= 30 Mars 33 après J.C. (date connue)

 

 

Pour retrouver le nombre exact de jours, soit 173 880 jours, il faut convertir les 476 années basées sur le cycle lunaire en jours calendaires réels basés sur le cycle solaire, tenant compte des années bissextiles et de la valeur en moyenne pondérée (légèrement inférieure à 365 jours un quart) pour chacune de ces années, rajouter les 25 jours compris entre le 5 Mars et le 30 Mars et ne pas commettre l'erreur d'inclure l'année zéro (14) après J.C. qui n'existe pas, naturellement, soit :

 

 

476 ans x 365, 2421989 jours = 173855 j + 25 j = 173880 jours

 

 

" [...] Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent juges selon leurs œuvres, d'après ce qui Etait Ecrit dans ces livres. "

La structure numérique ne donne accès qu'aux livres qui concernent les œuvres des hommes mais pas au Livre de Vie. Seul Jésus, le Fils de Dieu est digne de l'ouvrir. en Apocalypse chapitre 5.

" [...] Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vYvants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vYvants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; " (Apoc. 5/1-10).

Il est nécessaire d'autre part, d'être très prudent avant de pouvoir donner une proposition d'interprétation, de vérifier les points suivants concernant les méthodes de recherche et d'analyse des résultats :

- plus le mot recherché comporte de lettres et par conséquent d'intervalles entre elles et plus la probabilité de le trouver " par hasard " décroît.

- Il est sage et même vital, au risque d'aboutir à des interprétations erronées, de prendre en compte les points d'ancrages des mots révélés par les SEL, et de leur apport sémantique en adéquation avec celui du texte littéral d'où ils sont extraits.

- plusieurs alternatives (15) de devenir s'offrent pour tout être humain appartenant à la génération Adamique et s'appliquent pour tout événement, en conformité avec les Lois du libre arbitre, car l'homme qui en jouit, à la différence du monde angélique, a été créé libre à l'image de son Créateur.

En ce qui concerne la personnalité de Jésus-Christ et Sa place dans l'Histoire de l'humanité, un ouvrage (16) paru en Décembre 97, aborde le sujet avec un chapitre spécifique dédié à l'encodage du nom de Jésus-Christ dans l'Ancien Testament, et plus précisément dans les prophéties Messianiques majeures révélant Sa première venue, : " La Signature de Dieu (17) " - Découvertes Bibliques étonnantes. La vérité derrière le code secret de la Bible ! - L'auteur, Grant R. JEFFREY est un chercheur et professeur d'eschatologie américain. Un deuxième ouvrage sur le même sujet par le même auteur a paru en 98 mais n'est pas encore disponible en français. D'autres ouvrages (18) non encore traduits en Français pour la plupart, circulent aux USA.

Yeshua " est le nom original de Jésus en Hébreu. La première apparition de son nom est cachée dés le premier verset de la Genèse et est accrochée à la 5e lettre du mot " commencement " :

" [...] Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ". (Genèse 1/1).

Le taux de probabilité de trouver l'expression Yeshua est mon nom " est de l'ordre de 1 chance sur... 50 quatrillions. L'encodage apparaît aussi dans le verset de Zacharie où le prix exact de la trahison de Judas est prophétisé, 500 ans avant la naissance du Christ.

" [...] Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent. L'Eternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé ! Et je pris les trente sicles d'argent, et je les jetai dans la maison de l'Eternel, pour le potier ". (Zacharie 11/12-13)

Cette prophétie a vu son accomplissement et est relatée par l'apôtre Matthieu :

" [...] Judas jeta les pièces d'argent dans le temple, se retira, et alla se pendre. Les principaux sacrificateurs les ramassèrent, et dirent : Il n'est pas permis de les mettre dans le trésor sacré, puisque c'est le prix du sang. Et, après en avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour la sépulture des étrangers. C'est pourquoi ce champ a été appelé champ du sang, jusqu'à ce jour. Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète : Ils ont pris les trente pièces d'argent, la valeur de celui qui a été estimé, qu'on a estimé de la part des enfants d'Israël ; et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné ". (Matthieu 27/3-10)

Y. RAMBSEL, révèle dans son ouvrage (19) que dés le premier mot de la Genèse apparaît l'expression " YESHUA est capable " par saut équidistant de 521 lettres. Le mots hébreux " don ", " présent ", " Jonathan (20) " valent aussi 521. La valeur hébraïque de YESHUA donne 10 + 300 + 6 + 70 = 386.

En Genèse 24/16-18, " YESHUA " apparaît par sauts équidistants de 386 lettres.

L'identification du véritable Messie attendu par le peuple juif est donc authentifiée à notre époque d'incrédulité.

Bible codes sun

Journal le "SUN" du 8 Juin 1999

Les critiques soulevées au sujet des recherches numériques sur les Ecritures ne manquant pas de se faire entendre comme étant inconciliables avec le message spirituel, l'exemple qui suit prouve que DIEU avait tout prévu et que toute forme de recherche exhaustive ou non de la Vérité par des Voies autre que celles communément admises par le plus grand nombre, excluant la divination bien entendu, n'est en rien condamnable ou même condamnée… bien au contraire.
Ainsi, parmi les objets façonnés pour être utilisés à des fins rituelles de purification dans le Temple de Salomon, il est question d'un réservoir de fonte dont les mesures sont indiquées de façon précise d'où toute approximation est bannie, contrairement aux apparences..

"  [...] Il fit la mer de fonte. Elle avait dix coudées d'un bord à l'autre, une forme entièrement ronde, cinq coudées de hauteur, et une circonférence que mesurait un cordon de trente coudées ". (1 Rois 7/23)

"  [...] Son épaisseur était d’un palme; et son bord, semblable au bord d’une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle contenait deux mille baths. (1 Rois 7/26)

Le diamètre de ce récipient étant de 10 coudées et sa circonférence de 30 coudées, il apparaît à tout esprit critique et respectueux des lois de la géométrie que le rapport entre ces deux dimensions "circonférence/diamètre" devrait être celui du nombre PI, soit 3.14 et non 3 (puisque le rapport 30/10 donne 3) comme l'indique à priori "approximativement" ce verset Biblique.

Nombre PI dans la Bible

Mer de fonte et nombre ¹

 

Mais si l'on prend… en compte… la valeur numérique des lettres, une clé spécifique à ce verset dévoile la valeur réelle de PI. En effet, concernant ce verset selon la tradition et les annotations portées en marge du texte Biblique original, il faut prononcer le mot "circonférence", dans sa version hébraïque bien sûr, " Kri " alors qu'il s'écrit "Ktiv".

Et la valeur numérique de ces deux mots (5 + 6 + 100) et (6 + 100) dans leur contexte Hébraïque donne respectivement 111 et 106. Ce qui permet, par rapprochement, d'écrire l'équivalence:

PI/3 = [111/106]

Et en appliquant une formule mathématique à l'ensemble de ces variables, on obtient:

PI = 3 x [111/106] = 3,1415

Cette précision à 4 décimales près valide la prise en considération d'éléments supplémentaires cachés mais non occultes et prouve qu'une sagesse transcendante sous-tend le texte et que dans ce cas précis, on est donc bien loin d'une forme d'ignorance de certaines lois naturelles même si à première vue, une mesure d'apparence banale semble avoir été prise "à la louche"… On retrouve cette suite "3.14" dans la séquence "3 x 14" générations du premier chapitre du Nouveau Testament:

"  [...] Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ. (Mat 1/17)

Ajoutons que les mots hébreux d'origine, étant donc aussi des nombres, s'écrivent pour la prononciation orale avec 2 lettres et 3 pour la version écrite sont les seules de l'alphabet Hébreu à pouvoir donner cette séquence mathématique absolue la plus basse.

"  [...] Son épaisseur était d'un palme; et son bord, semblable au bord d'une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle contenait deux mille baths. (1 Rois 7/26).

Et de toute façon, ce verset un peu plus loin souligne que les bords s'évasaient, permettant ainsi de calculer plusieurs dimensions de circonférences.

Le nombre PI ainsi calculé 3 x 111/106 = 3 x 1,0471698 = 3,14150943, (3,141509433962 exactement) c'est à dire une différence de 0,00026% avec la valeur du nombre PI véritable, soit: 3,1415926... - 1,0471698 = 0,0000832

L'"erreur" est 15 fois moins importante que celle enseignée dans nos écoles!

 

- Le baptême du Christ - Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy. Liège -

- Le baptême du Christ - Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy. Liège -

Sources: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Renier_de_Huy_JPG00.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonts_baptismaux_de_Saint-Barth%C3%A9lemy

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement

 

Il existe un exemple à échelle réduite de ce type de bassin avec l'exemple des Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy à Liège.

Pour ne citer qu'une remarque numérique supplémentaire parmi tant d'autres, dans des genres disparates:

 

La ville de Bethlehem, située à la latitude 31.68' N. est le lieu de naissance

du " Seigneur Jésus Christ ", une expression dont la valeur guématrique Grecque

vaut 3168. (se reporter au chapitre développé).

 

 

Et 3 x 1 x 6 x 8 = 144, mesure d'homme et mesure d'ange selon Apoc. 17/21.

 

Dans une revue scientifique parue en 98, une rubrique de jeux mathématiques d'un américain, Martin Gardner, traite d'un principe à propos d'un verset Biblique.

" [...] Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Et la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l'abîme. L'Esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : " Que la lumière soit ! ". Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Et Dieu appela la lumière " Jour " et les ténèbres, " Nuit ". Il y eut un soir, et il y eut un matin: premier jour ".

Choisissons le mot " DIEU ". Le nombre de lettres est de 4. Et 4 mots plus loin, nous trouvons le mot " et ". Le nombre de lettres de " et " étant de 2, nous comptons 2 mots et nous trouvons le mot " terre ", un mot de 5 lettres. En procédant de la sorte, nous dégageons les séquences suivantes.

" [...] Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Et la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l'abîme. L'Esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : " Que la lumière soit ! ". Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Et Dieu appela la lumière " Jour " et les ténèbres, " Nuit ". Il y eut un soir, et il y eut un matin: premier jour ".

Le mot " premier " résume à lui seul le thème du premier verset de la Genèse. Ce principe du mot clé a été découvert par le mathématicien Martin Kruskal dans les années 1970. Lorsque le nombre total de mots est notablement supérieur au nombre de lettres du mot le plus long, les paires de chaînes de mots conduisent généralement au même mot clé. Au-delà, toutes les chaînes sont identiques.

Martin Gardner qualifie le livre de M. Drosnin La Bible : le code secret " de grotesque ! Mais au-delà de ses critiques, que penser de ses propos;

Cet intérêt général pour les nombres inspira certains articles /.../ où j'évoquais mes rencontres avec un numérologiste que je nommai le docteur Irving Joshua Matrix. /.../ (notez le nombre 666 formé par les nombres de lettres des trois parties de son nom) "…

Certaines parodies relèvent d'une ignorance difficilement supportable pour ceux qui savent et n'ont qu'un seul désir, celui d'informer et augmenter la connaissance comme Daniel l'avait prophétisé…

 

Barre de navigation

 

Document extrait du chapitre consacré à la numérologie, la Kabbale et autres dérives:

 

Le livre de la GENESE, le premier Livre Biblique est composé de 78064 lettres Hébraïques.

Ce nombre apparemment anodin peut être écrit selon une séquence comme suit:

78064 = 77 700 + [343] + [21]

78064 = 77 700 + [7x7x7] + [7+7+7]

 

 

Le chiffre 7 est omniprésent sur l'ensemble du Livre de l'Apocalypse, le dernier Livre Biblique. Se reporter aussi au chapitre consacré à Panin.

Nous constatons que le chiffre 7 apparaît trois fois, et ce dans chacune des trois séquences. La Trinité est une des vérités Bibliques.

 

 

Mesure de la Jérusalem céleste

Ange mesurant la Jérusalem céleste

mesure d’homme qui était celle de l’ange

Détail du vitrail de l'Apocalypse

Cathédrale de Clermont-Ferrand

Exécuté en 1981 par Alain Makaraviez et Edwige Walmé

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement en haute-résolution

 

 

" [...] Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. (Apoc. 17/21)

12 x 12 = 144

et

21 x 21 = 441, soit l'inverse de 144

Cette caractéristique ne se produit que dans trois cas avec 121 x 121, 144 x 441 et 169 x 961, correspondant aux carrés de 11 et 11 — 12 et 21 — 13 et 31.

441 x 144 = 252 x 252 = 63504

"six cent soixante six "= 52 + 42 + 107 + 52 = 253

"deux cent cinquante deux" = 54 + 42 + 104 + 54 = 254,

En 2001, au lendemain du 253e jour, le 254e jour était aussi le 11 Septembre, un 11/9... à forte connotation tribulationniste.

"mille deux cent soixante"= 254

 

Barre de navigation

 

GENESE
EXODE
LEVITIQUE
NOMBRES
DEUTERONOME
Nombre de caractères par Livre
78 064
63 529
44 790
63 530
54 892

Le tableau récapitulatif du nombre de caractères de chacun des Livres de la Torah se présente invariablement comme ci-dessus.

On voit apparaître approximativement les valeurs suivantes:

flèche rouge  78 064

flèche rouge  63 529

flèche rouge  44 790

flèche rouge  63 530

flèche rouge  54 892

Les séquences 63 529 et 63 530 se suivent et leur tronc commun basé sur le 63 000 en fait un nombre intéressant à étudier...

A noter que le vitrail ci-dessus se trouve dans la cathédrale de Clermont-Ferrand dont le code postal est justement 63 000!

 

En d'autres termes, une occasion donc de souligner qu'en miroir, le livre des NOMBRES comporte un caractère de plus que celui de l'EXODE.

Le 153e chapitre Biblique, est aussi le dernier chapitre du Livre des NOMBRES et cet EXODE lié à un chiffre en correspondance avec les NOMBRES suivant la séquence [63 529 + 1] est un clin d'œil de plus, on l'a vu et le reverra, à propos de l'Enlèvement de l'Eglise.

 

GENESE
EXODE
LEVITIQUE
NOMBRES
DEUTERONOME
Nombre de caractères par Livre
78 064
63 529
44 790
63 532
54 892

 

Une variante, tenant compte de deux lettres (nun) ou (noun) inversées dans le Livre des NOMBRES donne 63 532 au lieu de 63 530.

Sachant que le nombre 153 = [1]3 + [5]3 + [3]3 ...

Prenons un autre nombre particulier, 54748, égal à la somme de ses composants élevés à la puissance 5:

54748 = [5]5 + [4]5 + [7]5 + [4]5 + [8]5

En lui ajoutant la valeur 144 on obtient le nombre de caractères du DEUTERONOME.

54748 + 144 = 54 892

Une année non bissextile est composée de 212 j + 153 j = 365 jours

Une année bissextile est composée de 212 j + 154 j = 366 jours

Le carré du nombre palindrome 212 donne 212 x 212 = 44944, un autre nombre palindrome.

" [...] Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. (Genèse 5/23-24)

Comme on le constate le nombre 365 est aussi lié à l'Enlèvement de l'Eglise.

Un nombre parfait est égal à la somme de ses propres diviseurs:

ainsi 6 = 1 + 2 + 3 et 28 = 1 + 2 + 4 + 7 + 14

22, le nombre des lettres de l'alphabet Hébreu est égal à la différence 28 - 6 = 22

Le premier verset de la GENESE est composé de 28 caractères.

Considérons donc les 5 livres de la Torah:

 

GENESE
EXODE
LEVITIQUE
NOMBRES
DEUTERONOME
Nombre de caractères par Livre
78 064
63 529
44 790
63 532
54 892
  [144 x 441] + [7+8+0+6+4]   [144 x 441] + [5+4+8+9+2]  
  [63 504] + [25] = 63 529  
[63 504] + [28] = 63 532
 

 

Les totaux 63 529 et 63 532 correspondant aux totaux des caractères du Livre de l'EXODE et celui du Livre des NOMBRES, sont voisins avec un différentiel de 3 dans ce cas de figure.

Nous reprenons le nombre 63504 (= 441 x 144 = 252 x 252)

Il suffit de lui ajouter la somme [7+8+0+6+4] tirée à partir du total des caractères du Livre de la GENESE, soit 78 064 pour obtenir celui du Livre de l'EXODE 63 529 et la somme [5+4+8+9+2] tirée à partir du total des caractères du Livre du DEUTERONOME, soit 54 892 pour obtenir celui du Livre des NOMBRES soit 63 532.

Le Livre du LEVITIQUE se singularise d'une autre manière:

212 x 212 = 44944 et 44944 - 154 = 44 790

Ce nombre 154 est directement lié au nombre des 153 poissons pêchés ajouté au poisson grillé sur la berge par Jésus pour ses disciples.

Et au titre de la parodie, se reporter au chapitre consacré à la béatification du pape Jean Paul II!

En informatique par exemple, le check-sum est un nombre accolé en fin d'un nombre, totalisant l'ensemble des unités constitutives de ce nombre en question. Cette procédure valide la bonne transmission d'un texte, d'un document graphique, d'archives segmentées et compressées... Internet fonctionne systématiquement selon ce principe de contrôle parmi d'autres, par les check-sums. L'intégrité d'une sauvegarde est aussi assurée par ce moyen de contrôle. Rien de nouveau sous le soleil donc.

" [...] Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. (Matthieu 5/18)

Tout en rappelant ce verset, les particularités numériques parmi d'autres prouvent que l'Ecriture des 5 livres de la Torah relève d'une intelligence supérieure à celle des rédacteurs, comme le prouvent les codes Bibliques, et garantit qu'ils ont été transmis sans modification comme Jésus l'avait prophétisé.

Un autre type de suite mathématique harmonique, avec une progression des multiplicateurs du chiffre 6 et des exposants qui lui sont accolés, peut s'appliquer au Livre du LEVITIQUE comme suit:

1x[6]1 + 2x[6]2 + 3x[6]3 + 4x[6]4 + 5x[6]5

1x[6] + 2x[36] + 3x[216] + 4x[1296] + 5x[7776]

6 + 72 + 648 + 5184 + 38880 = 44 790

ou pour le Livre de l'EXODE, avec une progression des valeurs et de leurs exposants:

[5]1 + [6]2 + [7]3 + [8]4 + [9]5 = 63 529

5 + 36 + 343 + 4096 + 59049 = 63 529

 

 

Barre de separation

 

logo point final vox dei infos voxdei

Bible: Un mathématicien autrefois sceptique publie un livre explosif sur le Code de la Bible
(WorldNet Daily)

Un expert en mathématiques, ex-sceptique, prouve que Dieu est l'auteur de la Bible. Après le livre de Michael Drosnin: LA BIBLE, LE CODE SECRET, voici celui d'Edwin Sherman: BIBLE CODE BOMBSHELL ("La bombe du Code de la Bible: les évidences scientifiques convaincantes prouvant que Dieu est l'auteur de la Bible").

La Sainte Bible, le best-seller de tous les temps, n'a pas été écrite par l'homme, mais par Dieu. C'est la conclusion d'un expert en mathématiques et en statistiques, Edwin Sherman. Sa démarche de sceptique était de réfuter l'existence de tout message caché et codé qui serait dissimulé dans les Ecritures, et voilà que ses études l'ont amené à la preuve irréfutable de la paternité divine de la Bible.

Cet expert va pousser ses investigations en se fondant sur un point de vue scientifique pour étudier les textes originaux. Son étude consiste à appliquer les mêmes principes déjà énoncés pour rechercher les codes dans un texte hébreu commun en parallèle avec un texte de l'Ancien Testament selon leur mouture digitale d'origine. Les résultats obtenus constituant une preuve scientifique irréfutable l'ont convaincu que Dieu est bien l'auteur de la Bible. Il est désormais affirmatif: la Bible en hébreu contient des messages cachés et codés.

Des mots et des messages peuvent-ils se trouver cachés dans le texte biblique? Qui les a cachés là et dans quel but? L'auteur présente l'évidence surprenante et jamais prouvée jusqu'alors de ces codes et de leur signification pour le monde d'aujourd'hui. Dans ce nouveau livre instructif, le contenu étonnant de 200 longues phrases de codes sont traduites par le Dr. Nathan Jacobi, un expert de premier ordre dans le décryptage des codes de la Bible.

Différent des autres livres traitant du même sujet qui pouvaient mettre à la lumière des mots isolés cachés dans un livre ordinaire, celui-ci démontre que de longues phrases codées peuvent être mises en évidence, telles que: "vous réclamerez à grands cris le sang du Messie", "résurrection de Jésus, il est en effet ressuscité", "Jésus est le chemin", "Jour terrible pour Marie", "Jaillissant des cieux, mon nom puissant s’éleva au-dessus de Jésus, et les nuages se réjouirent"... ces phrases sont en adéquation et en parfaite symbiose contextuelle avec les phrases lues "en clair". Edwin Sherman qui a une expérience de 30 ans dans l'analyse des probabilités et des statistiques explique clairement comment ces codes démontrent que la Bible est réellement inspirée de Dieu.

C'est ainsi que les lecteurs comprendront qu'il existe des moyens actuels pour discerner les Ecritures inspirées de Dieu et celles qui ne le sont pas comme par exemple les nouvelles révélations ou encore un Nouvel Evangile qui seraient annoncés par des mediums ou des "channellers" new-age.

 

Le livre de Michael Drosnin paru en 1977: LA BIBLE, LE CODE SECRET qui s'appuie sur les recherches du mathématicien Eli Rips est devenu très populaire et annonçait que des messages étaient encodés dans la Bible, certains événements tels que: l'holocauste, l'assassinat d'Yitzak Rabin et la guerre du Golfe, par exemple.

Ces affirmations ont immédiatement soulevé la riposte des sceptiques. Le physicien Dave Thomas a écrit en 1997: "Des messages cachés peuvent être trouvés n'importe où, avec du temps et des efforts pour investiguer le vaste champ des probabilités. Drosnin a sous-estimé le hasard et la force brute des ordinateurs quand il annonce que ces messages se situent au-delà des probabilités du hasard, j'ai prouvé que non."

Un autre de ces sceptiques convaincus était justement Edwin Sherman, qui voulait démontrer que les résultats de M. Drosnin étaient truqués ou fabriqués de toutes pièces. Il avait même déclaré à la presse que les exemples de M. Drosnin étaient pour la plupart dérisoires.

"En se donnant la peine de rechercher d'éventuels messages subliminaux, vous pourriez tout aussi bien les trouver dans le bottin téléphonique de Jérusalem" avait-il lancé. Cependant, il a été assez intéressé pour utiliser le logiciel qui permet d'analyser les textes masorétiques de l'Ancien Testament. "J'étais tellement sceptique sur toute cette affaire que j'avais préparé un projet pour démontrer que tout cela était fictif." a-t-il ajouté. "J'ai bien été obligé de reconnaître que les exemples que j'ai trouvés allaient bien plus loin que de simples mots et phrases, car comme une preuve supplémentaire, ils se trouvent absolument en corrélation avec le texte "de surface" dans lequel ils se situent."

(WorldNet Daily - Toutes nos sources) ajoutée le 2005-08-26

 

logo point final vox dei infos voxdei

Bible: "Des structures numériques dans la Bible", interview de C.P., physicien et chercheur
(Le Sarment)
date: 2000-11-06

Q: Le phénomène du code de la Bible ou structure numérique de la Bible est une source d’interrogation pour les incroyants, et un sujet d’émerveillement pour les chrétiens. Comment avez-vous été conduit à vous y intéresser?

R: J’ai d’abord eu connaissance des travaux du savant Russe Yvan PANIN (1855-1942) il y a une dizaine d’années; plusieurs écrits sont arrivés entre mes mains, qui démontraient de manière indiscutable que les Saintes Ecritures étaient non seulement "construites" selon des règles littéraires évidentes, mais également d’après une trame mathématique complexe. Puis en 1989, un groupe de scientifiques israéliens a communiqué les premiers résultats de recherches plus approfondies des Ecritures, révélant l’existence de mots et d’expressions qui apparaissent lorsqu’on introduit des codes numériques particuliers. Là, je me suis trouvé face à des faits qui dépassent de loin ce que l’homme peut concevoir. Je me suis donc penché sérieusement sur le phénomène, et ai entrepris d’opérer une vérification.

Q: Où en sont les travaux aujourd’hui, et comment peut-on accéder à ces informations?

R: Un livre a été écrit en Hébreu, mais la traduction tarde à arriver en France. De plus, les recherches israéliennes se sont plutôt concentrées sur l’Ancien Testament, en évitant soigneusement le sujet YESCHOUA (Jésus) pour des raisons que l’on comprendra aisément. Pour ma part, j’ai découvert le nom de Jésus et l’attestation de Sa Messianité dans plusieurs passages; par exemple : l’expression "Jésus est le Messie" apparaît une seule fois dans toute la Genèse par code de 8165. C’est une des raisons qui m’a poussé à travailler sur un ouvrage destiné au monde francophone, et qui traitera du sujet de la structure numérique de la Bible.

Q: Quand sera-t-il édité?

R: Le travail étant considérable et ne disposant que du temps "hors profession", je ne peux annoncer de date précise.

Q: Cette découverte s’applique-t-elle à toute la Bible?

R: Oui, toute la Bible est concernée, bien que le Nouveau Testament nous soit parvenu dans une autre langue: le Grec. Le Nouveau Testament a été testé, et on y retrouve l’architecture numérique et les mots codés. Il existe cependant une hypothèse - que je partage - qui prétend démontrer que la plus grosse partie du Nouveau Testament fut écrite en hébreu (à l’exception des 12 épîtres de Paul aux églises grecques, et de l’Apocalypse). J’ai testé par exemple le prologue de Jean et le 16 ème chapitre de l’Evangile de Marc, tous deux en hébreu: on retrouve l’harmonie numérique et le nom de Dieu (yod, hé, vav, hé) par codes de 7 et de 8. De plus la richesse sémantique de l’hébreu et la pureté poétique des textes de l’Ancien Testament est retrouvée, jusqu’au jeux de mots nombreux de Jésus: lorsque le Seigneur dit par exemple "Je suis le chemin, la vérité et la vie": pour les hébreux en effet, le premier rideau du Tabernacle s’appelle "le chemin", le second "la vérité" et le troisième "la vie"...

Q: Que faut-il penser de la critique biblique et des commentaires historico-religieux qui remettent souvent en question l’origine et la véracité des Ecritures?

R: Le temps des polémiques sur ce sujet me semble révolu. La trame mathématique qui parcourt l’ensemble de la Bible suffit à démontrer l’origine et la pureté des éléments, et surtout la cohésion de l’ensemble. Le monde est sur le point de recevoir la preuve incontestable de l’inspiration divine du texte, grâce à cette révélation. Il se trouvera toujours des détracteurs, évidemment; parmi ceux-là, seuls ceux dont les doutes se situent plus profondément que l’intelligence ne pourront être convaincus.

Q: A votre avis, pourquoi cette révélation est-elle donnée à connaître aux hommes maintenant?

R: C’est le prophète Daniel (12;4) qui nous donne une partie de la réponse: "à la fin des temps, la connaissance augmentera". Pour que cette révélation nous soit communiquée, il fallait les instruments adéquats: toutes les découvertes du monde moderne nous ont conduit à ce moment, et c’est l’invention de l’ordinateur qui a rendu accessible à l’homme la connaissance des codes de la structure numérique. Maintenant les temps sont venus; cela signifie que le Seigneur est très proche. Cette révélation extraordinaire sera la dernière que Dieu donne au monde, à l’Eglise et à Israël, avant que les portes de la Grâce ne se referment.

Q: L’apparition de mots codés "sous" le texte biblique permet d’éclairer certains faits passés de l’Histoire des peuples; qu’en est-il de l’avenir?

R: L’avenir est toujours scellé, et la recherche de mots (ou expressions) codés contenus dans la Bible est subordonnée à une sorte de verrou: on programme une recherche par ordinateur sur un mot (ou une expression) dont ce dernier confirmera (ou non) la présence dans le texte choisi, ainsi que toutes les occurrences et les mots (ou expressions) satellites. Par exemple, nous demandons à l’ordinateur de chercher dans Genèse 31, 32, 33, 34 le mot "Chirac", et il découvre effectivement ce nom, mais aussi des mots et expressions satellites qui viennent éclairer et compléter la recherche. Dans les passages Genèse 32-33 et Genèse 38;5, on trouve:
"Jacques CHIRAC" - "Maire" - "Dans Paris" - "France" - "Au tour de scrutin" - "Au deuxième" - "Il sera élu le 7 Lyar de l’an 5755" - "Comme Président".

Q: Ce phénomène est donc plutôt une confirmation de faits accomplis, ou placés dans l’immédiateté.

R: Il faut rappeler que la recherche de la connaissance de l’avenir est condamnée par la Bible, et que celle-ci ne saurait encourager une quelconque initiative dans ce sens.

 

Barre de separation

 

 

 

DOCUMENTS

 

• • •

 

EXTRAITS DE LA REVUE " EXPERIENCES " 

(1er TRIMESTRE 89)

LA 3e PARTIE

DE LA DECOUVERTE DES SAVANTS ISRAELIENS

 

 

 

LA SHOA

(Pages 40, 41 et 42)

 

C'est un des thèmes essentiels. La shoa est le terme historique pour désigner l'extermination du peuple Juif d'Europe par Hitler durant la deuxième guerre mondiale. Jusqu'alors on l'appelait improprement l'holocauste. Il est abondamment question de ce sujet dans les strates de la Bible comme le montrent les exemples suivants :

On part " d'Allemagne ", de " Berlin "... en tableau de 153, ces mots apparaissent avec " adversaire ", " Nazi " dans le texte de Nimrod, où il est dit : " il fut un vaillant chasseur devant l'Eternel " (Genèse Chapitre 10, verset 9). Le mot " Allemagne " apparaît en relation avec le texte : dans le pays des goiim (c'est le récit de la séparation des peuples après le déluge, dans Genèse ; Chapitre 10) parmi lesquels apparaît le mot " Ashkenaz ", qui, en hébreu du Moyen-âge désigne l'Allemagne et est encore utilisé aujourd'hui...

Dans l'expression " Nimrod vaillant chasseur devant l'Eternel " apparaît " l'ennemi ", " Hitler ". Nimrod, on le sait, fut le premier à fonder un empire à vocation universelle, comme plus tard essaiera de le faire Hitler. On trouve aussi dans ce texte cette expression : " sa bouche répand l'épouvante ". Or on sait que les discours étaient de ce type-là. Puis on trouve " plaie des Juifs ", ce qui renvoie à Lamentations de Jérémie chapitre 3 verset 48 : " des torrents d'eau coulent de mes yeux à cause de la plaie de la fille de mon peuple ", puis " le roi féroce ", " assassin " en genèse chapitre 10 verset 26 : or il est question dans ce verset d'un homme nommé " antichambre de la mort ", " Hatsarmaveth ". Ici apparaît la relation entre " le roi féroce " et " l'ennemi " cités plus haut : si nous poursuivons avec les tableaux nous trouvons " Ashkenaz " qui est le nom hébreu de l'Allemagne, " Nazi ", " Hitler ", " il les extermine ", et tout cela sous le verset " le cœur de l'homme est mauvais depuis sa jeunesse " (Genèse, chapitre 8, verset 21).

L'expression " il les extermine " apparaît dans le verset de Genèse chapitre 8 verset 20, après le sacrifice de Noé où se trouve aussi l'expression " carnage " : " car les pensées du cœur de l'homme sont mauvaises depuis sa jeunesse ".

Or l'essentiel du carnage eut lieu à Auschwitz. En Genèse chapitre 6 verset 13 nous lisons " la fin de toute chair est arrivée par devers moi " ; dans ce texte apparaît en code " à Auschwitz ", ainsi que dans celui où il est dit " maisons des briques et cuisons les au feu ", (Genèse, chapitre 11, verset 3) où nous trouvons : " la destruction ", " à Auschwitz " ", qui était aussi, comme on le sait, un camp de travail. Puis apparaissent : " processus de destruction ", " fours crématoires ", " Eichmann ", ces mots dans le texte du déluge, où il est écrit toute chair périt ", puis " les persécuteurs ", " Eichmann ". Dans ce texte des chefs d'Edom (Genèse, chapitre 36, verset 12) dans lequel on trouve aussi le nom d'Hérode, nous trouvons : " chef des persécuteurs ", " Eichmann ". Ce nom apparaît dans l'expression : " le chef Amalek " où on trouve aussi " il les détruit ", après on trouve " Adolphe, chef des égorgeurs ", " les ennemis détruisirent un grand peuple ", " Eichmann : il haïra mon peuple ".

Si maintenant nous passons au texte où il est dit que Joseph envoya à Jacob, son père, des chariots (wagons en hébreu comme en vieux français) pour les emmener en Egypte avec leurs femmes et leurs enfants (Genèse, chapitre 45, verset 19) voici ce que nous trouvons : " Eichmann, leur bourreau " or la tâche essentielle d'Eichmann était l'organisation de convois ferroviaires pour la déportation des Juifs avec les femmes et les enfants. On trouve alors " mon peuple ", " le peuple d'Israël ", " le peuple de Dieu ", " Dieu se hâtera ". Ces termes apparaissent dans le texte où il est dit " Dieu se hâtera de l'exécuter " (les songes de pharaon) (Genèse, chapitre 41, verset 32) : puis nous trouvons " Eichmann extermine un grand peuple 1/3 ". Le peuple Juif avant la guerre comptait 18 millions d'hommes : 6 millions furent exterminés, soit 1/3. Continuons dans ce même texte où il est question des " wagons " envoyés par joseph pour faire monter ses frères en Egypte avec leurs femmes et leurs enfants. Voici ce que nous lisons : " dans des chemins de fer pour exterminer Israël " ; " Israël " coïncide avec le verset qui dit " Israël partit dans les wagons que Pharaon avait envoyés " (Genèse, chapitre 46, verset 5).

Cependant il s'agit d'un voyage pour la destruction. Un autre tableau nous donne " à Auschwitz ", " un grand peuple a été exterminé par les SS ". Cette expression apparaît dans le texte de la rencontre entre Jacob et Joseph, lors de l'arrivée de Jacob en Egypte ; celui-ci déclare : " cette fois je vais mourir puisque j'ai vu ton visage " (Genèse, chapitre 46, verset 30). Là apparaît l'expression : " un grand peuple est détruit " et Israël dit " cette fois-ci je vais périr ". En effet le peuple d'Israël, qui avait survécu à toutes les nombreuses persécutions auxquelles il avait été soumis tout au long de l'histoire, a cru que cette fois c'en était fait de lui.

Puis nous trouvons " Ziklon B " (qui était le nom du gaz employé dans les chambres à gaz) avec l'expression " ils feront périr un grand peuple par les gaz ". Ceci apparaît dans Genèse, chapitre 21, verset 23 où il est dit " le peuple du pays dans lequel tu as vécu " avec cette expression " les destructeurs, les Allemands ". Or les Juifs ont vécu de nombreux siècles en Allemagne.

Dans le songe de Bethel Jacob déclare : " combien est terrible cet endroit " (Genèse, chapitre 28, verset 17). Là nous trouvons le mot " Auschwitz ", et " gaz toxique ", " chambre à gaz ", " cyanure ", " Ziklon B ", qui était un dérivé du cyanure.

L'expression " solution finale " - euphémisme employé par les nazis pour désigner l'extermination des Juifs - apparaît deux fois dans la genèse lorsque Joseph donne l'explication (en hébreu : solution) des rêves de pharaon " (Genèse, chapitre 40, versets 12 et 18) " voici l'explication " (en hébreu : solution).

Mais les nazis utilisaient aussi les groupes de SS pour exterminer les Juifs tels que les " Einsatzgruppen " qui, en outre, incendiaient les villages Juifs ". Einsatzgruppen " apparaît près de " solution finale " avec " SS " et " incendie ".

Dans le texte de Genèse, chapitre 2, verset 11 sur l'or de Havila on trouve " la Shoa ",, " le péché d'Auschwitz ", " élaboré à Berlin ". Dans le texte de Genèse, chapitre 3 verset 14, Dieu dit au serpent : " maudit sois-tu parmi tous les animaux de la terre " ; puis le mot " Musulman " (nom donné aux rescapés des camps de la mort, réduits à l'état de squelettes vYvants) avec le texte " mon châtiment est trop grand pour que je puisse le supporter " (Genèse, chapitre 4, versets 12 - 14). Ce sont les paroles de Caïn à l'Eternel.

 

• • •

 

 

 

 

La Révolution Française...

(Page 51 et 52)

___________________________________________________________

 

Avant d'arriver à la révolution Française, juste une petite note : En hébreu moderne le mot " américain " peut se prononcer de deux manières : soit selon l'hébreu " américani " soit selon l'araméen " américai ". Or les deux formes apparaissent ensemble en code dans la Genèse, avec le nom " Kennedy ". Il est bien évident qu'à l'époque où la Bible a été écrite l'Amérique n'existait pas en tant que nation ; pas plus que les Américains. Et il n'est pas possible, même aux savants rationalistes les plus convaincus, de supposer que la bible ait pu être écrite après la découverte de l'Amérique... ni après la révolution française !

 

 

— Statues de Louis XVI et de Marie-Antoinette - Basilique de St Denis —

Statues de Louis XVI et de Marie-Antoinette - Basilique de St Denis

Pas de copyright Document personnel Gérard Colombat Décembre 2011

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement

 

Un tableau de 647 lettres nous permet de lire " en France " dans sa plus petite fréquence sur l'ensemble du livre de la Genèse, puis " le roi Louis " dans Genèse, chapitre 44, verset 5.

 

— Tombes de Louis XVI et de Marie-Antoinette (rangée du milieu) - Basilique de St Denis —

Tombes de Louis XVI et de Marie-Antoinette (rangée du milieu) - Basilique de St Denis

Pas de copyright Document personnel Gérard Colombat Décembre 2011

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement

 

 " Louis " est bien sûr un nom français. Si nous faisons entrer dans l'ordinateur " nom français ", les noms suivants apparaissent en code : " Louis ", " France une révolution ", " la révolution française ", puis " bastille ", qui apparaît comme un mot clé. Car c'est de la bastille que partit le mouvement révolutionnaire. Or ce mot apparaît dans le verset où il est dit qu'après l'affaire de la femme de Potiphar, Joseph fut jeté en prison : " l'endroit où étaient enfermés les prisonniers du roi " (Genèse, chapitre 39, verset 20). On trouve encore : " terreur " et " guillotine ", dans le texte de Genèse, chapitre 43, verset 32 : " car les Egyptiens ne pouvaient manger avec les étrangers ". Dans un autre tableau, nous lisons " louis de Bourbon " puis " convention ", " le roi était en prison ", " allons et mettons le à mort ", " ne répandez pas le sang " ; tout ceci se situe dans le passage où les frères de joseph complotent contre lui et décident de le mettre à mort (Genèse, chapitre 37, verset 20).

L'expression : " le sang du roi Louis " figure dans le texte de Genèse, chapitre 43, verset 31 : " il entra dans la chambre et pleura, puis se lava le visage et ressortit en faisant des efforts pour se contenir " ". Mise à mort ", " le sang du roi Louis " apparaissent en outre dans le texte où Joseph dit à l'officier du Pharaon " dans trois jours Pharaon enlèvera ta tête de dessus de toi " (Genèse, chapitre 40, verset 19), avec les précisions suivantes : " décapiter ", " décapitation ", " le sang du roi louis ", " par la guillotine ", " le roi sera décapité ", et la date : " 21 janvier ", et enfin le mot " marseillaise ".

 

 

 

 

 

L'assassinat

du

président Anouar El Sadate

(Page 54)

Parmi les faits d'actualité récente retenons par exemple le meurtre du président Anouar El Sadate qui fut assassiné à l'occasion du septième anniversaire de la guerre totale qu'il avait déclenchée contre Israël le 6 octobre 1973, appelée guerre du Kippour.
L'assassinat fut le résultat d'un complot fomenté par un certain Hadad Istambouli et exécuté par des soldats qui participaient au défilé militaire que présidait Anouar El Sadate le 6 octobre 1981.

 

Sur un tableau de 11 013 lettres dans le texte de la Genèse, chapitre 18 verset 23, apparaît l'expression " on tirera sur le président " avec, en transversale, l'expression " mettre à mort ", " tuer ", " un président sera tué lors d'un défilé ", " 1981  ", " on tirera sur lui avec une arme à feu ", " meurtrier ", " un complot ", " des comploteurs ", " un comploteur ", " organiser un complot ", " on tirera sur le président avec une arme à feu ", " il sera assassiné ", puis " sur Sadate ", " on tirera sur Sadate : Hadad " (nom du chef du complot) puis : " Hadad assassin ", " nom de famille Istambouli ".

Dans Genèse chapitre 17 verset 21, où il est dit " l'an prochain à cette même époque je reviendrai vers toi et Sara aura un fils ", apparaît " Sadate sera assassiné à cette même époque " (celle de l'anniversaire de la guerre du Kippour), et " le temps est venu ", " 6 octobre ".

 

 

 

De nombreux sites Web concernant les codes Bibliques et études de la Torah mais ils n'existent pratiquement qu'en langue anglaise ou anglo/hébraïque.

En cliquant sur Torah.htm ou bien le drapeau suivant, les anglicistes pourront charger une liste des principaux sites classés, soit environ 111 pages Web..

Mise à jour documentaire de Janvier 2000

Pour je ne sais quelle raison, je n'ai pas mentionné jusqu'à ce jour le site http://perso.wanadoo.fr/gerard/charton/ dédié aux codes Bibliques monté au début de l'année 1999 par Gérard Charton en langue Française de surcroît !

Au moins un autre cheminement permet de trouver sa bannière sur le site pleins feux sur l'heure juste de Pierre Gilbert, notre frère en Christ et ami commun Canadien  : http://www.pleinsfeux.com

Au début de cette année 1999, je ne connaissais rien d'Internet. Un démonstrateur dans une FNAC me proposa une navigation. (Que Dieu le bénisse et le préserve car il ignore la révolution qu'il a provoquée dans ma vie). Je lui ai alors demandé de choisir les mots " Bible " et " codes " en langue Française. Sur l'instant il ne comprenait pas l'association de ces deux mots apparemment sans rapport ou même antinomiques. Une seule page fut trouvée : celle de Gérard Charton. http://perso.wanadoo.fr/gerard.charton Le choc émotionnel fut intense. J'ai alors expliqué à ce commercial de France Télécom ce que signifiaient ces découvertes dont seul le livre discutable à certains égards de M. Drosnin cité en début de chapitre. J'ai su à cet instant qu'Internet pouvait être un lieu de témoignage chrétien, m'apporter des joies infinies et des réponses dans le cadre de ma quête. Ce Chapitre le prouve et mon site doit son existence à cette première navigation et l'existence du site de Gérard Charton. N'étant pas connecté, j'ai eu cependant l'opportunité de surfer "  à droite et à gauche ". Etant Angliciste, cela ne me gênait pas de ne trouver que des sites Anglo-Américains pour répondre à mes requêtes. Et puis dans une fulgurance, DIEU m'a un jour mis sur le cœur de passer de l'autre côté, de me priver de ce gavage spirituel et de mettre mes pages écrites sur 20 ans, sur Internet pour la Francophonie en particulier et la France en général . Sa Providence aidant, j'ai pu trouver un stage d'initiation d'une semaine dans la quinzaine qui suivit. En mai 99, mon site était créé. Tout mon travail de formatage pour la presse papier de quelques 1400 pages se réduisait à néant mais je pouvais au moins effectuer des mises à jour, incorporer des photos et maintenir mes pages en vie et... supportables car je ne suis même pas capable de revisiter certaines d'entre elles. Celle ci me tient à cœur autant que celles consacrées au Suaire de Turin, et aux nombres 151 et 153.

Je lui rends donc justice, un an après, et DIEU seul sait combien je lui suis redevable comme à bien d'autres. Les recherches de codes dans la langue Hébraïque sont fastidieuses et nécessitent beaucoup d'abnégation, de rigueur, d'humilité... Il est donc très difficile de pouvoir écrire quelques pages de résultats, une mine d'or cependant. C'est très certainement par égard pour ce souci d'exactitude et de prudence qui caractérise la recherche sur les SEL (Sauts Equidistants de Lettres) que je ne me suis pas senti autorisé à mentionner son site. Sa recherche sur Astharté par exemple m'a permis de prendre le risque de provoquer le courroux de Maristes plus crédules que croyants, en écrYvant un chapitre séparé à propos du culte idolâtre de la " Vierge Marie ", une abomination pour l'Eternel. D'autre part, les fruits de ces recherches exhaustives constituent des garde-fous pour ceux qui comme moi, composent des pages de simple vulgarisation pour qu'un lecteur rejoigne l'Eglise, c'est à dire l'Assemblée des croyants en Notre Sauveur et se tourne vers Celui que je sers donc, à savoir Jésus-Christ.

Le livre de Gérard Charton est Disponible dans les diffŽrentes librairies CLC ou Librairie ChrŽtienne.(http://www.clcfrance.com/site_clc)

 

Disponible dans les différentes librairies CLC ou Librairie Chrétienne

 

 

* 4730 mots hébreux traités derrière chaque lettre du Cantique des cantiques.

* Jusqu'à 100 mots trouvés derrière une seule lettre du texte original. format 14 x 21 - 174 pages :

* d'exemples détaillés et commentés de textes découverts, qui apportent un éclairage actuel au message de l'Evangile.

* d'explications concernant le "phénomène" des codes pas toujours bien compris.

 

 

 

 

* C.L.C.: "La Colline" 26160 La Begude de Mazenc

78.70FF ou 12 € + port

 

 

 

 

* Arthur Allamand Diffusion

25 avenue de la Praille

CH-1227 Carouge 19.00FS + port

 

 

 

 

* C.L.C.: 4257 Ouest Sainte-Catherine Monreal

H3Z1P7 Quebec

 

Editions Proclame!

 

Autres ouvrages en français

Signature de Dieu

 

La Signature DE DIEU

R.Jeffrey Grant

Les codes dans la Bible

YeshuaYeshua

Yeshua

Yacov Rambsel

Le Nom de Jésus révélé dans l'Ancien Testament

Editions VIDA

 

Ouvrages en Anglais

Cosmic codes de Chuck Missler

"Cosmic Codes"

Chuck Missler

 

Sources: http://members.cox.net/8thday/

 

 

 

 

Barre de separation

 

 

 

Logo Blogdei

infos Blodei

http://www.blogdei.com/index.php/2009/06/16/5059-computorah-et-codes-de-la-bible-le-livre-d-esther-predisait-l-issue-du-proces-de-nuremberg-2300-ans-avant

Chers amis,

Je vous invite à télécharger un magnifique texte intitulé "Esther ou le Livre du Caché" (en PDF ici). Il s'agit de la traduction en français d'un chapitre du livre du Dr Mosh Katz, "Computorah - Hidden Codes in the Thorah", 1996, qui n'existe pas en version française et qui est consacré à l'illustration du phénomène des codes cachés dans la Bible.

Moshe Katz n'est pas chrétien, c'est un Juif. Mais le texte est saisissant et nous confirme (pour ceux d'entre nous qui en douteraient encore) que les Saintes Ecritures sont indubitablement d'inspiration divine et que, comme l'a dit Jésus lui-même, "tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé." (Matthieu 5:18). Il paraît important, à ce stade, de dissocier cette découverte scientifiquement authentique de la contre-façon divinatoire propagée par Michael Drosnin dans son livre "The Bible Code" (Simon and Schuster, 1997).

Cette découverte stupéfiante de la structure numérique de la Bible (ou Equidistant Letter Sequences, soit : "séquences de lettres équidistantes") qui date des années 80 est le fait d'une équipe de mathématiciens israéliens de haut niveau, dont Eliyahu Rips, et a fait l'objet d'une publication dans la très respectable revue scientifique séculière à comité de lecture Statistical Science: Doron Witztum, Eliyahu Rips and Yoav Rosenberg. Equidistant Letter Sequences in the Book of Genesis. Statistical Science, 1994, vol.9, no.3, 429-438 (téléchargeable ici en Anglais). Inutile de dire que l'article a fait, par la suite, l'objets d'âpres controverses, venant autant des milieux rationalistes que de l'Eglise, et même de théologiens de tout bord, libéraux comme orthodoxes.

Les théologiens ont tout simplement rejeté cette découverte en la mettant au même niveau que la numérologie ou la divination (que la Bible interdit et condamne formellement), mais également en raison de son implication théologique énorme qu'ils n'arrivaient pas à faire rentrer dans le moule de leur conception des modes d'opération de Dieu en relation avec la liberté de l'homme : pour eux, il était impossible que tous les événements à venir, dans le détail, soit écrits de manière codée, dans le texte des Ecritures. Cela défiait donc leur compréhension de la liberté de l'homme car tout semblait pour eux alors être lié par un déterminisme absolu (fatalisme) qu'ils ne pouvaient pas ni appréhender ni accepter. D'autres objections d'ordre théologique ont été présentées.

Les mathématiciens incrédules anti-chrétiens, quant à eux, ont rétorqué, entre autres, que tout était dû au hasard, et que l'on pouvait tout trouver dans la Bible comme dans n'importe quel autre livre (par exemple "Guerre et Paix" de Tolstoï) du moment que l'on prenait des codes assez longs. Il existe effectivement une part de statistique mais le hasard n'est plus en jeu lorsque les codes sont petits et que par ailleurs on cherche des codes caractéristiques. Il se produit alors des phénomènes tout à fait prodigieux qui sont mathématiquement improbables, voire impossibles. Le phénomène est resté essentiellement peu connu en France, sauf par des milieux ésotériques et occultes (sic). Néanmoins, un ami personnel, Christian Pellone, chrétien convaincu comme moi, et également physicien et directeur de recherche au CNRS à Grenoble (spécialité mécanique des fluides) a passé de nombreuses années à vérifier les travaux des mathématiciens israéliens cités ci-dessus et a été conduit à travailler (en dehors de son travail) sur ce phénomène des "séquences de lettres équidistantes".

>>> Voir la vidéo de 51mn18s sur Daily Motion

Il faut dire, pour terminer, qu'en raison d'une opposition croissante dans l'Eglise (certains l'accusant de sombrer dans la divination ou même dans la cabbale), Christian Pellone a dû suspendre la publication du livre qu'il comptait écrire pour expliciter les résultats extraordinaires qu'il a pu trouver dans l'Ancien Testament en relation avec Jésus-Christ et sa messianité.

Bonne lecture à tous.

Gérald

PS: Je précise que je ne partage pas toutes les convictions chrétiennes de Christian Pellone. Ce qui précède ne doit donc pas être considéré comme un plaidoyer en faveur de ses enseignements.

Odile Delarbre,

MédiaPartage

 

 

logo point final vox dei infos voxdei (Mai 2003).

Bible: Enfin un livre sérieux et recommandable sur les codes de la Bible! -

Le livre "Les codes de la Bible" de Mr Charton, frère dans le Seigneur mais également informaticien, est sérieux contrairement à ceux de Mr. Drosnin (voir étude sur code de la Bible II effectuée début décembre 2002 dans les infos Point final).
En effet, il ne cherche pas un mot en rapport avec un événement, puis d'autres pouvant être en rapport avec lui comme le fait M Drosnin. Dans le livre de ce dernier, rien ne prouvait que les mots mis en rapport étaient ceux qui pouvaient réellement s'ajuster : on pouvait faire dire ce qu'on voulait au texte de cette façon! (M Drosnin ne croit pas en Dieu mais aux extra-terrestres et il trouve des "preuves" pour appuyer ses propres idées).
Cet auteur était de culture hébraïque... il en résulte que Jésus Christ était le grand absent de ses études sur l'Ancien Testament... alors que même en clair, beaucoup de passages font allusion à Lui ou même le nomment (Emmanuel dans le livre d'Esaïe)!
Alors pour ne pas tomber dans de tels travers, comment trouver les mots qui vont ensemble, parmi des centaines possibles? Cela exige de trouver TOUS les mots contenus avec des intervalles de 1, 2, ..5 ..71,. 122, ..n.., etc... dans un texte donné ET une règle qui permet de savoir lesquels vont ensemble!

C'est ce que fait Mr Charton, dans ce nouveau livre sur les codes:
- Il choisit un texte pas trop long : le Cantique des Cantiques.
- Un mot de ce texte et dans ce mot une lettre.
- A partir de cette lettre il cherche tous les mots possibles impliquant cette lettre avec des codes croissants n=1, 2, 3 ... 181, etc.

L'ordinateur, à l'aide de son dictionnaire hébraïque, trouve, en moyenne, une dizaine de mots incluant la lettre choisie! Comme il y a des milliers de lettres dans ce seul livre du Cantique des Cantiques -, il y a au moins dix fois plus de mots cachés!
- Il classe les mots trouvés autour d'une lettre par ordre croissant des codes (n) qui les font apparaître... Des messages de 5 à 15 mots apparaissent alors et ils apportent souvent des précisions en rapport avec le texte en clair ou ce qu'il symbolise!
- Ainsi il ne projette pas ses propres pensées dans le texte, mais en extrait ce que ce dernier veut nous communiquer, en particuler en rapport avec la conduite et les démarches que ses enfants doivent avoir dans les temps difficiles qui viennent! Les 7 sceaux dont parle l'Apocalypse semblant réellement ôtés (au moins le premier) pour notre instruction et l'avertissement des croyants en Christ! C'est une nouveauté, tout à fait cohérente avec les événements que nous observons dans le monde autour de nous!
L'auteur pense que le livre "écrit en dehors (en clair) et en dedans (texte caché)" dont il est parlé dans l'Apocalypse s'explique ainsi de lui-même?
(Autre remarque au passage : l'auteur trouve des messages concernant la fausse Marie du catholicisme = Aphrodite - la déesse de la fécondité - et l'autorité spirituelle qui agit au travers d'elle est ainsi nommée. La foi de beaucoup est ainsi détournée de Jésus par cette imposture - un des passages qui ressort dit que le Pape est un imposteur - ).
Le Cantique des Cantiques (texte en clair) parle des relations entre le Bien-Aimé (Christ) et la Bien-Aimée (ceux qui l'aiment, les rachetés).
Le Cantique des Cantiques parle de l'expérience chrétienne : D'abord la Bien-Aimée désire être avec le Seigneur, même si, en sa présence, elle s'aperçoit de sa noirceur (péché) "je suis noire, mais je suis belle" et veut le servir dans sa force naturelle "à la jument qu'on attèle aux chars de Pharaon je te compare oh mon amie". Peu à peu elle est transformée "tes yeux sont des colombes" (regard avec les yeux de l'Esprit). Elle connaît des phases où elle s'éloigne de Lui, d'autres où elle le recherche... comme nous au long de notre vie chrétienne!
Elle cherche aussi "où tu fais paître tes brebis" : les autres bien-aimés : l'Eglise donc, car l'Epouse est "corporative" (les Bien-Aimés en communion dans le même Esprit). On ne peut marcher seul et le Cantique des Cantiques parle simultanément des constituants de l'Eglise (nous) et de l'Eglise elle-même qui suit le processus de transformation par l'Esprit de tous ses constituants.
Il n'est donc pas trop étonnant de retrouver dans les messages cachés des exhortations aux croyants, des pièges à éviter, les déviances rencontrées (telles celles de l'Eglise catholique), la nécessité de s'attacher à Lui ou d'y revenir!
En conclusion le livre "le code de la Bible" de Mr Charton (que l'on peut trouver au CLC par exemple), est tout à fait recommandable! Ceci va tout à fait dans le sens de la Parole elle-même, celle que nous aimons et connaissons!

Il dévoile l'immensité d'un champ de travail à peine ébauché à effectuer en communion avec le Seigneur, à Son écoute pour entendre ce qu'il veut nous dire!

(Code de la Bible)

 

 

Cet aveuglement passager et cet hommage appuyé me permettent de citer un autre ouvrage " COMPUTORAH ", dédié aux codes mais écrit en Anglais avec des insertions en Hébreu. L'Anglais y est très facile d'accés et les illustrations absolument fantastiques. J'affiche l'extrait d'une illustration double page volontairement appauvrie... pour ne pas nuire à l'auteur mais inciter à faire connaître cet ouvrage remarquable par la richesse et la diversité des thèmes et découvertes traités. Ayant écrit à l'auteur du livre,, le professeur Moshé Katz (cité au cours de ce chapitre) chez qui j'avais déjà commandé cet ouvrage, pour pouvoir entrer en relation avec leur auteur, je n'ai cependant jamais eu de réponse et mes recherches dans les librairies de la rue des Rosiers à Paris n'ont pas été plus fructueuses.

 

 

 

 

Pour obtenir une vue agrandie, cliquer sur l'image

 

 

Ce livre " COMPUTORAH " est livré avec un programme de recherche Biblique " Bible search program ". (se renseigner pour la mise à jour pour connaitre la compatibilité MS Dos/Windows).

montant total : environ 80$ ((incluant 25$ de frais de port)

payable à Moshe KATZ

par carte bancaire Internationale type " Mastercard ".

L'adresse de commande est la suivante (compter 4 à 6 semaines de délais) :

 

Moshe KATZ

COMPUTORAH

P.o. Box 23702

91236 JERUSALEM - ISRAEL

 

 

 

 

logo point final vox dei infos voxdei ajouté le 17-6-2003

DVD ou VHS code Bible

 

Objet : Interview de Patrick Vauclair pour la sortie du film "La vérité sur le Code de la Bible" -
 
Médias chrétiens: Interview de Patrick Vauclair pour la sortie du film "La vérité sur le Code de la Bible"

1/ Patrick, tu lances ton nouveau produit, un DVD intitulé "La vérité sur le Code de la Bible". Est-ce une production originale française? Est-il distribué autrement qu'en DVD?
C'est en fait une assez grosse production américaine, qui a donné naissance à une série TV et qui, après enquête d'opinion, aborde des questions interessant le grand public en apportant un regard authentiquement chrétien. Aujourd'hui nous distribuons la version française en DVD et en VHS (Pal ou Secam).
2/ Une personne d'ailleurs présente les arguments qui viennent fréquemment à l'esprit, mais je n'ai pas vu son nom... Sa diction est très journalistique, et ma foi fort convaincante ! Qui est-ce?
Connaissant bien le sujet, j'ai du me résigner à faire la présentation, bien que je me sente plus à l'aise dans les coulisses. Mais ce n'est vraiment pas important.
3/ Les téléspectateurs exigeants remarqueront une pointe d'amateurisme lors de la courte séquence de doublage d'une reconstitution des débuts de la découverte du Code. Cela ne gâche en rien le plaisir que l'on a à regarder le DVD: d'un point de vue technique, c'est une belle réalisation qui, je suppose, a nécessité beaucoup de travail?
La version originale américaine a demandé beaucoup de contacts, déplacements, préparations... il suffit de jeter un coup d'oeil au générique final. De notre côté nous avons dû mener à bien de longs mois de négociations pour obtenir les droits de réaliser cette version française, monter un projet commercial viable, et évidemment, faire le travail de traduction et d'adaptation, casting, enregistrement, mixage, bruitages, titrages animés... et l'authoring du DVD avec création de Bonus... Plusieurs mois de travail technique.
4/ Ce produit semble avant-tout être conçu pour l'évangélisation: il fait la part belle à la Bible avant d'entrer dans le vif du sujet - le Code de la Bible. Quel est le public visé?
En fait, si les croyants vont y trouver de arguments permettant d'étayer leur foi, le public visé est évidemment un public curieux, mais n'ayant que très peu de notion juste sur la Bible. L'objectif est d'ébranler les convictions largement répandues chez nous (la Bible, est une légende..etc) en semant... la foi. Les Bonus du DVD donnent une direction supplémentaire pour ceux qui veulent en savoir davantage.
5/ Justement, tant que nous sommes sur le "support", le DVD permet une diffusion large, si l'on considère que la copie en est devenue très facile (je pense notamment au format "divX", qui permet de mettre un DVD... sur un cd-rom, d'en faire des copies sans en altérer la qualité). Ce genre de diffusion, idéale pour qui voudrait évangéliser par le biais de ce film, est-elle envisageable? Pour quelle raison, puisque ce moyen technique existe, le produit fini est-il verrouillé sous un "copyright"? Est-ce bien "chrétien"?
En fait la production américaine, puis la version française et tous les frais liés à la diffusion d'un tel produit nécessitent plusieurs centaines de milliers d'Euros... comme tout produit "culturel" il a un coût de fabrication et il ne peut voir le jour que s'il est vendu. L'évangile est gratuit, mais l'impression d'une Bible, la location d'une sono, ou l'organisation d'une campagne de promotion ou d'annonce de l'Evangile occasionne toujours des frais. Si une église veut acheter un stock de DVD ou de cassettes, pour en faire don à des amis, connaissances, parents (une église vient de le faire !), c'est alors un geste de don. Là, je pense que "c'est chrétien" !
6/ Parlons du sujet - controversé - proprement dit. Vous laissez à plusieurs reprises la parole à Michael Drosnin, qui pratique à l'égard du texte biblique ce qu'on pourrait appeler "bibliomancie". Quelle est la position des auteurs, et la tienne, sur les écrits de Drosnin?
Ceux qui ont lu les 2 ouvrages de Drosnin parus en France ne peuvent que remarquer que ses interprétations très personnelles sont complètement absentes de notre document vidéo. Si on peut reconnaître que ce journaliste a osé un véritable travail d'investigation sur un sujet qui ne serait peut-être jamais "sorti" sans cela, son interprétation reste du domaine de la spéculation et n'est confirmée par aucun juif ou chrétien authentique. Je pense personnellement que la Bible comporte au moins un code, comme un sceau de l'origine réeellement divine de l'Ecriture Sainte, mais je reste également convaincu que nous n'avons pas encore tous les outils théoriques et peut-être technologiques pour y voir plus clair. Cette étude est bien démarrée, mais doit être menée beaucoup plus loin... il faudra pour cela des chercheurs sincères... et capables !
7/ Après avoir pesé les pour et les contre, le film amène à une conclusion: le Code de la Bible est vrai, ce dont je suis aussi moi-même convaincu depuis une dizaine d'années. Existe-t-il encore des détracteurs de ce Code, et quels seraient leurs arguments principaux? Estimes-tu y avoir suffisemment répondu dans le DVD?
La polémique continue. Et j'entends bien les arguments de ceux qui contredisent, évoquant principalement le fait que les études statistiques ont été biaisées. Dans ce cas qu'ils produisent une autre étude, ayant la même rigueur que celle de Statistical Science, ensuite nous discuterons. Mais la plupart des arguments que j'ai lus sont fallacieux et ne prouvent rien. Nous sommes sur le terrain des faits, et on ne peut qu'opposer des faits, et non des avis... et pour cela il faut travailler !
8/ Et concrètement, où verra-t-on ce DVD? A la télévision? Comment peut-on se le procurer?
Le passage TV en France n'est pas à l'ordre du jour pour le moment... un jour peut-être. En attendant on peut le commander directement par notre site Internet (www.gospel-film.com), et je pense qu'il sera très bientôt disponible dans toutes les librairies chrétiennes de l'hexagone. Nous travaillons également à ce qu'il soit présent dans la grande distribution (grandes surfaces et autres relais Fnac). A suivre.

 

 

 

logo point final vox dei infos voxdei

Documents complémentaires

(Décembre 2002)

 

Code de la Bible: Psychose du terrorisme dans les services secrets français, le code de la Bible -


01°) Introduction:
Pourquoi règne-t-il une telle frénésie du terrorisme dans les services secrets?
Pourquoi sont-ils tous en alerte?
Pourquoi plusieurs personnalités politiques sont intervenus pour affirmer qu'il n'y avait qu'une seule alternative au Moyen Orient, la raison est simple, l'autre choix possible est l'anéantissement mutuel.
Il y a eu Clinton, Chirac, le cardinal Michel Sabah en cette fin d'année pour affirmer que la seule alternative possible pour le Moyen Orient est la paix. Si le discours est différent de l'un à l'autre, il n'y a en revanche qu'un seul choix possible.
Beaucoup de personnalités et pas les moindre, pense que la bible est un texte prophétique, un texte qui prédit l'avenir. Ce mysticisme à fortement augmenté depuis que certains spécialistes ont décelé ou cru déceler un code dans la bible. Le problème, c'est que mathématiquement parlant, leur affirmation est irréfutable, il existe bien des occurrences ou fréquences de récurrence entre des lettres ou des mots qui peuvent être lus comme dans une grille de mots croisés, non pas seulement à l'horizontal et à la verticale, mais aussi en diagonal. Mais à mon avis ce texte pourrait être aussi lu en plusieurs dimensions, et je ne serai pas surpris que le code réponde aux loi de la mécanique quantique, où passé présent et avenir se confonde.
On a affirmé a une époque, que les services de sécurités israéliens avaient été informés que YzaaK Rabin allait être assassiné, ce qui est vrai. Mais aujourd'hui n'importe quel individu peu prédire que tel ou tel président peut être assassiné, mais le fait qu'un président va être assassiné reste à prouver, à moins de disposer d'une machine qui permette de voyager dans le temps et de connaître l'avenir, et surtout la date à l'avance, mais ce n'est pas le cas. Il est par contre facile de prédire pour n'importe qui que demain il y aura un ou plusieurs accidents de voitures sur Rennes, Bordeaux, Lyon, ou Marseille, mais il n'y a nullement besoins d'être prophète pour le prévoir et le dire. Le nombre de voitures est tel et le nombre de mauvais conducteurs élevés, qu'il est facile de prévoir qu'il y aura des accident sans pour autant être prophète.
Dans la Torah, ou code de la bible, où cela se corse, c'est que des événements, croisent des lieux, des dates ou encore des noms. Pour les mathématiciens qui ont travaillé sur le code de la bible, le nom du premier ministre Rabin croisait une date et était proche du nom de son assassin. Cette information découverte un an avant a été rapportée par le journaliste Michael Drosnin, nom que je remplacerai par ses initiales , pour plus de facilité. Il n'a cessé depuis de travailler sur le sujet, et l'information avait été transmise aux services concernés et à l'intéressé. Personne n'y a cru, mais c'est arrivé. Depuis, des services de décryptage sont à la recherche des prédictions de mauvaise augure dans le code. On comprendra à la fin de cette page ce qui inquiète le services spéciaux et hauts dirigeants politiques, pourquoi il existe une telle fébrilité du terrorisme dans tous les services? Ce n'est pas seulement le terrorisme conventionnel en lui même qui inquiète, mais celui non conventionnel ou d'un nouvel holocauste, qui inquiète et qu'on préfère cacher à la population pour ne pas l'affoler.
Voilà pourquoi peu après l'attentat, on a affirmé que les services secrets israéliens savaient que Rabin allait être assassiné, mais le public ignore tout de cet épisode qui avait conduit à imaginer le pire. Aucun média radio ou télé n'a révélé cette information qui paraissait farfelue, et il faut admettre, qu'on doit rester les pieds sur terre. Cependant, depuis la done a changé. Plusieurs autres événements se sont produits, dont le 11 septembre et beaucoup d'autres, dont les spécialistes semblent les déceler dans ce fameux code. Les services secrets se sont penchés sur le sujet, au motif qu'on ne peut négliger aucune piste, et ce texte est actuellement décortiqué par leurs ordinateurs, à la recherche de clés, ou codes secrets. Je rappelle pour ceux qui n'ont pas eu le temps de lire les pages de mon site, que les services secrets notamment américains ont déjà et font toujours appel encore aujourd'hui à des médiums, pour détecter les événements ou catastrophes à venir. Je ne rentrerai pas plus dans le détail car c'est un autre sujet. Pour en revenir à ce code de la Torah, ce qui inquiète tout nos services spéciaux et qui les rend aussi fébriles en cette période de fête, c'est que depuis un moment leurs analystes sont arrivés à la conclusion déjà depuis plusieurs années que le terrorisme nucléaire allait devenir une possibilité. Mais plus grave, leurs déduction ont déjà été corroborée depuis longtemps par le code de la Bible. Et pour ne rien arrangé, ce qui déclenche une certaine psychose, c'est que dans le texte il est mentionné que nous sommes "au début de la fin des jours". Je n'ai pas parlé de fin du monde, mais plus précisément au début de la période qui peut conduire à un holocauste pour une région, dont les cibles principales sont actuellement connues. Elles figurent non pas seulement dans la bible, mais aussi dans un rapport américain, bien officiel celui-là. On comprend mieux maintenant la fébrilité qui règne dans le renseignement.
Dans l'hébreux que je ne connais pas, il y a juste un problème, c'est que les même mots peuvent avoir une interprétation différente, quand une lettre n'est pas un mot, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les fantaisie et interprétation inimaginable. Je m'explique. si je prends le mot "été", il peut signifier la saison qui se trouve juste après le printemps, ou encore le verbe être au passé. Les mots, "les", l'article, "lait" de la vache, "laid" comme la laideur, s'il se prononce et s'écrive phonétiquement de la même façon, on pourtant des significations. C'est comme pour la lettre "à" qui peut vouloir dire aller "à" la pêche ou il "a" un sac, mais ici dans le sens du verbe avoir bien que la différence entre les deux se fasse par un accent.
En revanche ce qui ne peut être nié dans le code la bible, c'est que l'espace équidistant entre les lettres fait bien apparaître d'autres mots dans le texte, et aussi bien à l'horizontal, à la vertical, qu'en diagonal, et nul ne peut le nier. Pour arriver à une telle sophistication de ce cryptogramme qui a plus de 3000 ans, il faudrait un de nos ordinateur les plus sophistiqués, système qui n'existait pourtant pas il y a 3000 ans. Beaucoup se posent donc des questions.

--------------------------------------------------------------------------------

Eli Rips

Eliyahu Rips


02°) L'origine de la découverte du code:
Eliyahu Rips, mathématicien juif d'origine russe qui a émigré en Israël en 1970 après avoir été libéré des geôles soviétiques, sous la pression internationale. C'est un expert mondial de la théorie des groupes, lié à la mécanique quantique. A ce jour, personne n'a pu réfuter son étude sur le code de la bible ou Torah.
TORAH: Texte de 304.805 caractères hébreu. Il a supprimé les espaces entre les mots, et répartis le texte en 40 lignes de 7551 colonnes, ce qui a fait apparaître un cryptogramme.
Ou encore 64 lignes de 4772 lettres laissent apparaître d'autres mots ou expressions. 31
Dans les années 50, H.M.D. Weissmandel, un rabbin de Prague découvre que le mot Torah apparaît tous les 50 lettres dans le texte de la Genèse. La même séquence alternée épelait le même mot dans le livre de l'Exode, des Nombres, du Deutéronome.) Un livre en série limité sera réalisé en 1958 sur ses recherches sur la Torah.
John Maynard Keynes devient directeur de Cambridge découvre en 1955 une malle de documents qu'Isaac Newton a emballé en 1696. Il cherchait un code dans le texte de la bible.
Eliyahu Rips a trouvé ce code grâce à un ordinateur.
Des mathématiciens réputés de Yale ou Harvard, et Harold Gans, statisticien cryptographe de la National Security Agency (26), en voulant prouver qu'il s'agissait d'un canular comme d'autres, découvre après 404 heures de calcul informatique que le code de la bible est réel. Alors que ce texte remonte à plus de 3000 ans, Rips affirme avoir trouvé les noms des 32 rabbins codés avec leurs dates de naissance et décès, et Gans trouva en plus les noms de leur ville et 34 autres noms supplémentaires. Ces noms avaient été choisis par le Pr Shlomo Z. Havlin, le plus important expert en bibliographie rabinique(330), en raison des risques de différence entre l'orthographe hébreu d'il y a 3000 ans ave celle d'aujourd'hui. Pour l'australien Brendan McKay, après avoir trouvé des résultats positifs confirmant ceux de Rips et Gans de la NSA, il a changé le mode d'expérimentation dans le but de nier l'évidence du code. C'est comme si vous chiffrez un texte, ou que vous mettez une serrure sur votre porte, et pour prouver que vous ne pouvez pas l'ouvrir, vous utilisez volontairement la mauvaise clef. Ridicule n'est ce pas? On se demande pourquoi un australien aussi peu concerné par ce qui se passe au Moyen Orient a dépensé autant d'énergie pour nier l'existence d'un code. Ce n'est pas clair. Si les noms peuvent être trouvé dans le texte originel en hébreux, ils ne peuvent pas être trouvés dans une traduction, comme le texte "Guerre et Paix" utilisé par McKay.

--------------------------------------------------------------------------------
03°) La chronologie des interventions:
DATE ÉVÉNEMENTS
04/12/1926 Einstein écrit une lettre à Max Born et émet une opinion sur le principe de la mécanique quantique
1947 Découverte dans les grottes de Qumran des manuscrits de la Mer Morte
21/03/1955 Einstein écrivait dans une lettre à Michele Besso, "la distinction entre passé, présent et futur n'est qu'une illusion"
xx/xx/1988 Kazhdan et Piatetski-Shapiro de Yale signe une déclaration conjointe sur un code possible dans la bible
xx/xx/1989 Stephen Hawkings dans son lire "Une brève histoire du temps" émet une opinion sur le principe d'indétermination.
07/05/1990 Perci Diaconis, Statisticien de Harvard écrivait dans une lettre de cette date; "pour la publication d'une telle affirmation, je pense qu'il faut exiger un critère de signification égal ou supérieur à un sur 1000"; et il recommande dès cette époque une publication dans la revue "Statistical Science".
18/01/1991 Début de la guerre du golfe. Un premier missile Scud est lancé par l'Irak sur Israël.
xx/06/1992 vient interviewer le général Uri Saguy, chef du contre espionnage, et un jeune officier ( Yossi Kooperwasser) lui conseille de rencontrer Rips, qui avait découvert à l'époque la date à laquelle devait commencer la guerre du golfe.
25/01/1993 interviewe Harold Ganss de la National Seurity Agency (NSA) à propos du code dans la bible.
Il déclare que ses résultats corroborent ceux de Rips, Rosenberg et Witztum.
1993 Premier attentat WTC
13/09/1993 Poignée de main entre le premier ministre Rabin et Yasser Arafat à la Maison Blanche.
22/03/1994 rencontre Rips dans le bureau de Kazhdan à Harvard. De dernier déclara qu'il estimait le code de la bible véridique.
16/07/1994 La comète Shoe-Maker-Ley entre en collision avec Jupiter. A partir de 1995, la NASA recherche les comètes ou astéroïdes susceptibles d'entrer en collision avec la terre.
xx/08/1994 rencontre Rips à l'université de Colombia de New-York et l'informe d'un risque pour Rabin.
xx/08/1994 La revue "Statistical Science" publie une étude sur le code de la bible: " Equidistant Letter Sequences in the Book of Genesis".
31/08/1994 remet un rapport au général Isaac Ben Israël, chef de la section scientifique du ministère de la défense, signalant que Rabin risquait d'être assassiné.
01/09/1994 se rend en Israël pour rencontrer le poète Chaim Guri a qui il remet une lettre, pour qu'il donne celle-ci à son ami le Premier Ministre Yitzhak Rabin. Elle signale qu'il risque d'être assassiné.
xx/11/1994 rencontre Piatetski-Shapiro à l'Institute for Advanced Studies de Princeton, qui lui déclare: "Il est théoriquement possible de croire au code de la bible sans croire en Dieu. Mais si vous admettez que Dieu existe, vous n'avez plus à répondre à la question: Qui peut prédire le futur?"
Toujours est-il que bon nombre de services secrets se penchent et semblent tenir compte du code de la bible, ce qui est un paradoxe.
xx/11/1994 rencontre Sidney Coleman, Président du Département de Physique de Harvard, et Alan Guth, physicien du MIT qui est aussi un des meilleurs experts sur les origines de l'univers. Ils admettent qu'il peut exister une cinquième dimension plus petite que l'atome. Le livre de la création dit que nous vivons dans 5 dimensions, 3 dimensions sont dans l'espace, la 4ème est temporelle, et la 5ème est spirituelle.
30/09/1995 adresse une lettre au collaborateur de Rabin qui est aux USA pour rencontrer Clinton, pour l'informer d'un risque d'assassinat.
31/10/1995 Déclaration sur les Dangers d'une Guerre Nucléaire, du Sénateur Sann Nunn, vice-président de la sous-commission permanente du sénat sur les enquêtes, rapport de session du sénat repris dans le rapport final de la commission: "Global Proliferation of Weapons of Mass Destruction", Sen. Hrg.
Les cibles potentielles notifiées dans ce rapport en cas de conflit nucléaire sont:
Jérusalem, Ramallah, Washington, New-York, Londres, Paris, Tokyo, Beijing, Moscou, Tel Aviv.
04/11/1995 Le Premier Ministre Yitzhak Rabin est assassiné par Yigal Amir
09/11/1995 adresse une lettre à Shimon Peres qui lui sera remise par son ami travailliste Elhanan Yishai, pour lui signaler que la mort de Rabin était inscrite sous la forme d'un code dans la bible.
xx/11/1995 contacte téléphoniquement le général Jacod Amidror, directeur adjoint d'Aman, le contre-espionnage militaire israélien.
10/12/1995 rencontre à New-York Eliza Goren, attaché de presse de Shimon Peres, et lui remet une lettre qu'il avait adressé au premier ministre, sur la déclaration du sénateur Sam Nunn sur les risques d'une guerre nucléaire et son rapport du 31/10/1995..
18/12/1995 Le général Danny Yatom adresse une lettre à et ils se rencontrent la première semaine de janvier 1996 à propos de la lettre du 10/12/95. Une rencontre sera organisée par la suite avec Peres.
xx/01/1996 Rapport sur: "La réalité de la menace de la contrebande nucléaire" de Phil Williams et Paul Woessner.
25/01/1996 rencontre Robert J. Aumman mathématicien à l'Université de Jérusalem qui a supervisé l'expérience de Rips, et lui explique que le code de la bible est un fait établit, reconnu par l'académie des sciences israéliennes.
26/01/1996 rencontre Shimon Peres en présence de Goren à Jérusalem pour lui parler du code de la bible de la Libye mais aussi du risque d'un holocauste nucléaire.
27/01/1996 Le président libyen Mohammar Kadhafi incite publiquement les pays arabes à se doter de l'arme nucléaire.
28/01/1996 rencontre le général Danny Yatom, chef de l'espionnage du Mossad, qui lui avait permis de rencontrer Shimon Peres.
30/01/1996 Shimon Peres déclare que le plus grand danger vient du fait que des irresponsables puissent se procurer l'arme nucléaire.
25/02/1996 Un palestinien fait sauter un bus à Jérusalem. Début des actes terroristes.
19/03/1996 Le Pr Robert J.Aumann, mathématicien réputé, déclare à l'académie des sciences d'Israël que le code de la bible est un fait irréfutable.
30/04/1996 rencontre le général Danny Yatom qui vient d'être nommé patron du Mossad, à l'ambassade d'Israël à Washington après la rencontre entre Shimon Peres et le Président Clinton.
28/05/1996 appelle Rips et lui signale qu'il a trouvé Netanyahu codé dans la bible mais ne croit pas à son élection.
29/05/1996 Benjamin Netanyahu est nommé premier ministre d'Israël.
03/06/1996 entre en contact téléphonique avec Ben-Zion Netanyahu, père de Benjamin Netanyahu, et lui adresse une lettre datée du 29 mai.
09/06/1996 recontacte téléphoniquement Ben-Zion Netanyahu qui lui confirme avoir reçu sa lettre, et transmise à son fils.
31/07/1996 se rend chez Rips qui confirme par téléphone à Ben-Zion Netanyahu que le code de la bible est un fait scientifiquement prouvé et que les termes d'holocauste nucléaire et d'Israël y sont présents. rencontre le jour même Ben-Zion Netanyahu.
01/08/1966 revoit en soirée Ben-Zion Netanyahu.
03/08/1996 et Ben-Zion Netanyahu se retéléphone.
20/08/1996 Ben-Zion Netanyahu remet une lettre de à son fils, premier ministre d'Israël.
10/09/1996 rencontre à New-York Dore Gold, conseiller du premier ministre pour la sécurité nationale.
11/09/1996 adresse une lettre à Danny Yatom, chef du Mossad, qui lui répond que les services de sécurité sont en état d'alerte.
13/09/1996 et Rips pensaient qu'il existait un important risque de la destruction d'Israël pour cette date.
16/09/1996 adresse un fax à Danny Yatom.
21/10/1996 Armand Bartos, architecte du sanctuaire, révèle par Téléphone à , que le tambour d'exposition du rouleau d'Isaïe est conçu pour descendre sous terre et être recouvert de plaque d'acier en cas de guerre nucléaire.
xx/12/1996 Le Dr Shlomo z. Havlin, confirme à depuis Jérusalem que c'est lui qui a décidé de l'orthographe des noms des 32 sages qui devaient être trouvés dans le code de la bible par Rips et Rosenberg. Diaconis de Harvard et Harold Gans analyste en cryptographie de la NSA, ont fait la même expérience et obtenu les mêmes résultats. Il y a bien un code dans la bible qui révèle des événements contemporains, ce qui est, inutile de le préciser, inexplicable. Les résultats ont un facteur de 4/1 million après révision suite à une polémique, ils passent à 2/10 millions, soit une amélioration par 20, et ensuite à 1/10 millions. Par une autre méthode on passe de 5/100 millions. Rips prolongea l'étude sur 432 noms et 64 dates.
17/05/1998 expédie une lettre à Ehoud Barak, et l'informe qu'il sera certainement le prochain Premier Ministre.
17/08/1998 Confession Clinton, affaire Monica
xx/10/1998 remet à son avocat une lettre scellée qui ne devra pas être ouverte avant 2002.
Il y prévoit un effondrement économique en 2002, le terrorisme, et une risque pour 2006.
12/02/1999 Mise en accusation de Clinton par le sénat
17/05/1999 Ehoud Barak est nommé Premier Ministre.
xx/06/1999 expédie un fax au général Isaac Ben Israël, Directeur Scientifique du Ministère de la Défense.
04/06/2000 Le Président Clinton réussit à convaincre Yasser Arafat et Ehoud Barak de le rejoindre à Camp David pour les pourparlers de paix.
04/07/2000 expédie le code de la bible au Président Clinton
xx/08/2000 Isaac Herzog, secrétaire à la sécurité d'Ehoud Barak, convoque le chef de la police de Jérusalem, pour l'informer des risques d'une menace, contre la colline du temple.
10/08/2000 rencontre Isaac Herzog, secrétaire à la sécurité d'Ehoud Barak, pour lui remettre une lettre. Barak met en alerte les forces de sécurité.
13/08/2000 rencontre Abou Ala, président du parlement palestinien, pour l'informer de l'existence d'un code dans la bible, et de plusieurs prophéties. Il répond qu'il en existe aussi dans le Coran, et décide d'informer Yasser Arafat le jour même alors qu'il est en visite en Chine.
xx/09/2000 Alors que les pourparlers de paix sont dans l'impasse, expédie une note à John Prodesta, Directeur de Cabinet du Président Clinton. Il déclare qu'à défaut d'une solution politique rationnelle, la solution pourrait se trouer dans la religion et le code de la bible. John Podesta acceptera de rencontrer
28/09/2000 Ariel Sharon se rend sur l'esplanade des Mosquées, en haut de la colline du temple
29/09/2000 Vendredi après la prière, début de l'insurrection palestinienne, 4 palestiniens sont abattus.
05/10/2000 s'envole pour Amman en Jordanie, pour y rencontrer l'ambassadeur des USA, William Burns. L'objectif était d'obtenir une autorisation auprès du roi Abd Allah, pour monter une expédition archéologique sur les rives de la Mer Morte.
11/10/2000 rencontre le ministre des affaires étrangères palestinien, Nabil Sha'ath, pour l'informer des prophéties du ode de la bible. Le secrétaire général de l'ONU arrive en Israël, ainsi que le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Yvanov
13/10/2000 s'adresse à Doron Cohen, beau-frère du premier ministre israélien, Ehoud Barak, pour qu'il lui remette une lettre. Il reçoit à ce moment un appel téléphonique de Barak qui l'informe que 2 soldats israéliens ont été lynchés à Ramallah.
Le quartier général de l'autorité palestinienne de RamallaH et de Gaza est rasé par un hélicoptère.
16/10/2000 rencontre à la Maison Blanche, John Podesta, Directeur de Cabinet du Président Clinton, pour l'informer de l'existence d'un code dans la bible. montre qu'un passage sur "la fin des jours" croise les mots Arafat et Barak, et terreur est entrelacé avec paix. Il précise aussi que la troisième guerre mondiale pourrait débuter par un acte terroriste (depuis il y a eu le 11 septembre 2001 - coïncidence?).
Trois expressions figurent côte à côte, "guerre mondiale", "holocauste nucléaire", "2006" et Jérusalem. Clinton rencontre pendant ce temps Barak et Arafat en Egypte.
John Prodesta est croyant et prend le code de la bible au sérieux.
12/12/2000 A 22h00, la cour suprême des USA après le recomptage des voix en Floride, déclare Al Gore comme le perdant des élections présidentielles et Bush vainqueur par erreur dirons nous.
06/02/2001 Ariel Sharon devient premier ministre d'Israël
xx/04/2001 rencontre le général Isaac Ben Israël, physicien, Directeur Scientifique du Ministère de la Défense et déclare: "Bien sûr, vous pouvez vaincre militairement Arafat. Cependant si vous faites cela, le monde entier vous condamnera, et les fanatiques islamistes, qui disposent de missiles et d'armes de destruction massives vous attaquerons."
Ben Israël répond: "Je ne pense pas que le monde nous condamnera. Pas si cela fait suite à un attentat terroriste majeur."
rappelle le code de la bible et montre une grille où figure "peste", "14700 morts" et "Arafat". Il répond, "Nous survivrons à une attaque chimique. Nous y avons déjà pensé. Il y aura peut être une dizaine de millier de mort. Ce serait tragique, mais pas fatal." demande: "Et dans le cas d'une attaque nucléaire?". Le général répond: "ça, ça pourrait être fatal."
demande par qui il pourrait entrer en contact avec Ariel Sharon. Ben Israël répond par le biais du Général Meïr Dagan susceptible de devenir le prochain chef du Mossad (service secret israélien). le rencontrera par la suite à Rosh Pina.
13/04/2001 A 09h00 se rend au QG palestinien pour rencontrer et informer Yasser Arafat, qu'après Rabin, il est peut être la prochaine cible. Saeb Erekat effectuait la traduction. Arafat croit aux prophéties et destin. "La fin des jours" dans la Torah se dit de la même façon en arabe. Plusieurs caractères dans la grille qui est un cryptogramme ont été entourés par , ce qui a fait apparaître les nom d'Arafat, Barak, Sharon, Bush, croisant la fin des jours. Il montre une autre grille dans laquelle figure "holocauste nucléaire", "guerre mondiale" et "5766", ce qui correspond en réalité à 2006. Il n'y a qu'une chance sur 100.000 pour que cela soit un hasard, et la probabilité fortuite de la présence des 4 noms est inférieure à 1 sur un million. Arafat déclare à qu'on trouve des choses similaires dans le coran.
17/04/2001 rencontre dans le patio du King David Hotel à Jérusalem, Omri Sharon, fils d'Ariel Sharon, émissaire officieux auprès d'Arafat, alors que Shimon Peres est ministre des affaires étrangères. Ariel Sharon est terrien, non croyant et ne croit pas à l'abstrait. informe Omri sharon des avertissements de la bible qu'il a communiqué le 13/04 à Arafat et remet une lettre pour Ariel Sharon.
xx/05/2001 Flambée de violence au Proche-Orient. écrit une lettre à Collin Powell à son domicile en Virginie, avant qu'il n'aille rencontrer Yasser Arafat et lui soulève les risques d'une nouvelle guerre mondiale ou nucléaire.
03/08/2001 écrit au Président Georges Bush pour lui signaler le risque d'une nouvelle guerre mondiale ou nucléaire. La lettre est arrivée chez Andrew Card, le directeur de cabinet de Bush à la Maison Blanche qui transmettra celle-ci à Condoleezza Rice, conseillère du président pour la sécurité nationale.
xx/09/2001 appelle la Maison Blanche pour vérifier si le Président Bush a bien reçu sa lettre dans laquelle il lui signale un risque de troisième guerre mondial durant son mandat.
xx/09/2001 Le général Meïr Dagan est nommé chef du Mossad (service secret israélien) par Ariel Sharon..
10/09/2001 Retour de Bush à Washington, appelle son directeur de cabinet, Card, et obtient son adjoint qui l'informe que la lettre a été lue par les plus importants membres du cabinet dont Rice.
La NSA intercepte un message en arabe, mais qui ne sera traduit que le 12 septembre.
11/09/2001 ATTENTAT
17/09/2001 L'indice Dow Jones perd 684 points.
01/10/2001 réexpédie une lettre à Andrew Card et Condoleezza Rice pour leur signaler des risques en 2006
07/10/2001 Les USA attaquent les talibans de Ben Laden en Afghanistan.
xx/12/2001 rencontre et montre plusieurs grilles au Général Meïr Dagan qui vient d'être nommé à la tête de la délégation israélienne pour la négociation d'un cessez-le-feu ave les palestiniens sous l'égide du général américain, Anthonny Zinni, émissaire américain. Meïr Dagan répond à : "vous avez raison, nous n'avons pas le choix, nous ne pouvons négliger aucun avertissement." Bien que Dagan soit un dur non croyant, il croit au surnaturel et accepte de tenter de faire entrer en contact avec Ariel Sharon tout en précisant que ce dernier refusera certainement.
29/03/2002 Vendredi Saint des chrétiens et de la pâque juive. Ariel Sharon donne l'ordre à 60 chars, 200 blindés, 2500 soldats d'encercler et de détrruire la Mouqataa, le QG de Yasser Arafat à Ramallah.
15/04/2002 rencontre le Général Yossi Kooperwasser au QG de Kirya à Tel-Aviv, responsable de l'exploitation du renseignement
04/09/2002 Ariel Sharon déclare que la Libye devient un pays plus dangereux que nous le pensions.
16/12/2002 Al Gore qui s'était présenté lors des élections présidentielles US contre George Bush, se retire de la politique (France Info).

--------------------------------------------------------------------------------
04°) Le destin a géométrie variable:
Shimon Peres : "Puisque c'est prédit, qu'est ce qu'on peut y faire "
Yasser Araafat: "Puisque c'est écrit, qu'est ce qu'on peut y faire "
Les arabes croient que tout est écrit à l'avance. C'est le destin.
Certains pensent qu'à partir des informations ou avertissements communiqués, il est possible de modifier le destin. L'expression "la fin des jours" est le terme qui aujourd'hui inquiète le plus les autorités. D'autant que certains affirment que si l'état Israélien refuse la création d'un nouvel état arabe, c'est tout simplement parce que cela signifierait la fin d'Israël.
Pour et les personnalités qu'il a rencontré, le choix est limité à deux options possibles, la paix, ou l'anéantissement des deux peuples. C'est ce que pense l'ex-Président Clinton, et il est intéressant de signaler que le Président Chirac avait déclaré en novembre 2002 que le problème israélien/palestinien ne pouvait se résoudre que par la paix.
en se basant sur le code de la bible, avait découvert ou prédit la mort de Rabin, mais il est aussi vrai que n'importe qui peut affirmer qu'un Président ou Premier Ministre peut être la cible d'un déséquilibré. Il a aussi prédit les événements qui suivent:
2002: effondrement économique.
2005: Variole - cibles possibles: Jérusalem/New-York - estimation, 14.700 morts.
2006: Guerre nucléaire - menace prise au sérieux par le Général Kooperwasser.
Les deux derniers points sont ceux qui inquiètent le plus. L'utilisation d'une arme nucléaire contre Israël, ne ferait pas que détruire les territoires et leurs populations, mais rendrait aussi toute cette région inexploitable, ce qui ne serait pas non plus sans conséquence sur les champs pétrolifères. L'économie internationale serait alors totalement déstabilisée.

--------------------------------------------------------------------------------
05°) Les certitudes irréfutables:
1) Ce qui est certain, c'est que la bible contient bien un code. C'est une certitude. Il n'y a aucun doute sur l'existence d'un cryptogramme.
2) On y trouve bien des noms et dates.
3) Rabin a bien été assassiné. D'autres événements sont bien présents
En revanche, pour le reste, il est difficile de croire qu'un texte de plusieurs millénaires puisse contenir des faits actuels, ou noms de personnalité d'aujourd'hui.
Pour Stephen Haking, un éminent scientifique, le voyage dans le temps devrait être possible dans le futur.

--------------------------------------------------------------------------------
06°) Le 12/02/2001(03:12) Quand un ex-espion, une légende, un mythe parle:
Qui se rappelle de l'intervention en février 2001 lors d'une conférence de presse, de cet ex-espion connu plutôt du milieu des spécialistes de l'ombre. John le Carré de son vrai nom David Cordwell, un ex-grand espion à l'élégance discrète d'un diplomate qui est désormais à la retraite. Mais cet homme aujourd'hui sous les projecteurs a été un diplomate de l'ombre entre 1958 et 1963. 40 ans séparent ces images, entre la naissance et la disparition du mur de Berlin, 40 ans et la fin d'un autre monde, celui de la Guerre Froide. Aujourd'hui il faut s'armer de patience pour retrouver quelques mètres de ce mur qui coupa l'Allemagne en deux, et au pied duquel il écrivit son livre, " La rage au coeur ". C'est surtout un espion qui venait du froid, témoignage désespéré sur la guerre du même nom immortalisée par Richard Burton et qui le fit connaître dans le monde entier.
" La réunification de l'allemagne est celle de Berlin. Je trouve évidemment que c'est extraordinaire de me retrouver ici dans ces circonstances."
Il a réalisé 17 romans dont 14 sur la guerre froide, dont certains passages ne sont pas aussi éloignés de la réalité qu'on pourrait le penser. Ses héros sont des anti Jems Bond, escrocs légaux ou naïfs dont je rajouterai qu'ils peuvent être manipulés par la hiérarchie des services secrets ou les politiques. Comme il le dit lui-même, de leur combat souvent sordide il ne reste rien qu'un goût amer. Avec le canal de Panama, dont on peut se demander s'il n'est pas sous contrôle de la Chine au travers de certaines sociétés, et une charge contre l'interventionnisme en amérique central, notamment la Colombie. Il déclare:
" Le monde n'est pas meilleur depuis que l'URSS a disparu... Ce livre reflète ma propre déception. Il n'y a pas eu de véritable volonté de construire un monde nouveau à la fin de la guerre froide. Au contraire, nous nous sommes embourbés dans un matérialisme et un égoïsme que je trouve totalement dépriment. Nous qui nous nous sommes engagés dans cette guerre froide, nous avons le droit de nous sentir trahit par ce qui s'est passé après. Ces guerres d'aujourd'hui ne sont ni froides ni idéologiques. Il m'est difficile de prévoir l'avenir mais j'ai peur pour ce monde dirigé par des Poutine, des Georges Bush et des Sharon."
Il est intéressant de noter que déjà il faisait peu confiance à ces 3 dirigeants politiques pour que la situation du monde aille en s'améliorant. Pour que cette légende de l'espionnage s'exprime ainsi en février 2001, c'est qu'il savait très certainement à partir d'informations en sa possession ce qui allait se passer dans un avenir proche. Seuls ceux qui ont la connaissance de l'existence des réseaux occultes d'échange de services d'intérêts financiers internationaux que je qualifierai de mafieux, savent exactement de quoi il en retourne. C'est en réalité depuis un siècle, les mêmes clans, ou individus du clan qui dirigent la politique mondiale, internationale, et qui choisissent les continents où doivent se déclarer les guerre. Les objectifs, ils sont en réalité limpide, il s'agit de prendre le contrôle des ressources naturelles, par des délocalisations forcées des populations, mais aussi de limiter la progression démographique, par des guerres et des génocides.

--------------------------------------------------------------------------------
07)° Intervention du Vatican du 24/12/2002, France 2:
Au Proche-Orient ce Noël 2002 ressemble tristement à celui de l'an dernier. La situation est même peut être plus tendue qu'en 2001. Il n'y a quasiment pas de pellerins autour de la basilique de la nativité, Bethléem, le village natal du Christ, même si les forces israéliennes ont desserrées temporairement leur étau. Quant à Yasser Arafat, il a une nouvelle fois été interdit de messe de minuit.
Noël avant Noël pour Yasser Arafat. Dans son QG de Ramallah, avec de hauts dignitaires chrétiens, en particulier Michel Sabah, le patriarche latin sur la gauche. Une petite célébration avant l'heure, parce que pour la deuxième année consécutive, le Président Palestinien est interdit de séjour à Bethléem par les israéliens.
Yasser Arafat:
"Nous espérions pourtant participer à cette fête du monde chrétien, dans k'église de la nativité, pour la paix à Bethléem, à Bethléem, à Bethléem".
A Bethléem, Noël se prépare malgré tout, mais presque sans pèlerins et sans touristes. L'armée israélienne se fait discrète pour l'occasion, et s'est repliée dans les faubourgs de la ville, mais l'atmosphère reste très tendue.
Michel Sabah, chef de l'église catholique.
"Notre message au monde, est de ramener la paix à Bethléem et dans tous les territoires palestiniens."
Cet après-midi une manifestation de pacifiques a eu lieu dans le centre-ville, et quelques dizaines de juifs et arabes israéliens sont venus dénoncer la guerre et l'occupation de Bethléem pas Shaal depuis plus d'un mois.
Présentateur du journal:
Alors arrêtons nous maintenant sur le portrait d'un homme d'église, mais donc la parole à du poids politiquement parlant au Moyen Orient, il s'agit du patriarche latin de Jérusalem, chef de l'église catholique en terre Sainte, Monseigneur Michel Sabah. On l'a vu dans le reportage il y a quelques instants au côté de Yasser Arafat. Ils exhortent les dirigeants des deux bords à faire la paix ou à démissionner. Charles Anderlin l'a rencontré.
Cette église est la seule de la bande de Gaza où parmi un million 200 000 musulmans, ne vit que 5000 catholiques. Dimanche dernier, Michel Sabah le patriarche latin de Jérusalem, est venu en personne dire la messe. Une cérémonie accompagnée aussi d'un message politique.
Michel Sabah, chef de l'église catholique.
"Nous vivons une situation très difficile, une situation de mort, de démolition, de siège, de couvre-feu, et une situation inhumaine, et de cette situation inhumaine nous disons au monde entier, paix et justice."
Les prises de position de Michel Sabah sont d'autant plus remarquées, étant lui-même palestinien, il est très populaire en Cisjordanie et à Gaza. Ici au cours d'une visite dans un hôpital de Bethléem, il n'a pas hésité à critiqué la militarisation de l'intifada.
Michel Sabah, chef de l'église catholique.
"La fin de l'occupation, la paix, la justice, on peut y arriver également par des moyens non violents, les moyens pacifiques de la branche de l'ONU. Nous croyons en l'efficacité de la branche de l'ONU, qui paralyse l'appareil militaire israélien."
Michel Sabah a lancé un appel aux dirigeants israéliens et palestiniens, si vous ne pouvez pas faire la paix a-t-il dit, quittez le pouvoir et laisser la place à d'autres.
Présentateur du journal télé.
"Charles Anderlin, est avec nous en directe, alors comme l'an dernier Charles, Yasser Arafat est privé par les israéliens de messe de minuit, une mesure critiquée notamment par le ministère français des affaires étrangères".
Charle Anderlin.
"Tout à fait, les responsables palestiniens de Bethléem abondent dans leur sens. Pendant la messe, dans l'église de la nativité, la chaise du Président palestinien restera vide avec dessus le keffier, la coiffe traditionnelle de Yasser Arafat. Devant la Basilique, sur la place de la Mangeoire, derrière moi, la place est vide, il n'y a pas de pèlerins, pas de touristes, et pour la première fois dans l'histoire, cette place est transformée en parking. Un commerçant m'a raconté qu'en général à Noël nous vendons près de 2000 pellicules photos par jour, aujourd'hui il en a vendu 3. Noël à Bethléem, c'est un Noël de misère, 70 % de la population est au chômage, et de nombreuses familles chrétiennes et catholiques on tout simplement renoncé à l'arbre de Noël."
Présentateur du journal télé.
"Charle Anderlin en direct de Bethléem, merci Charles. Direction Rome maintenant où l'on attend ce soir un nouveau message de paix du Pape à l'occasion de la messe de minuit. Il est a noter que la diplomatie du vatican est particulièrement acide et critique à l'égare même des États-Unis. Isabelle Fess et Dominique Merlin ont rencontré Monseigneur Tauran, un français qui est le ministre des affaires étrangères de Jean-Paul II."
Devant ses cardinaux lundi dernier, Jean Paul II exprimait son désespoir et sa détermination face aux conflits qui ensanglantes le monde.
"L'église n'a de cesse de faire entendre sa voix."
Et le Pape condamne l'idée d'une guerre préventive contre l'Irak. Il l'a écrit à George Bush, c'est que nous confiait ce matin au Vatican, son ministre des affaires étrangères. "La position du Saint Siège face à Washington est claire"
"Le concept de guerre préventive, c'est souvent utilisé par Washington, c'est un concept qui n'appartient pas au langage juridique des Nations Unies. Déjà c'est un élément qui engendre une perplexité. Je pense qu'ils sont à la limite, dans la limite de ce qui est légale justement au niveau du droit international... Il y a une grande réaction de préoccupation, par ce que la guerre n'est pas un moyen comme un autre, la guerre n'est pas une fatalité, donc je crois qu'il faut s'en tenir au résolution des Nations Unies, au droit international, qui fourmille disons je dirai tous les moyens pour résoudre pacifiquement des différences."
Vous dites non à la guerre préventive, mais est-ce qu'il y a un concept de guerre juste?
"Oui il y a une tradition catholique dans le concept des guerres justes, mais il faut le voir vraiment avec les éléments que nous avons à notre disposition, mais une guerre juste à de telle conséquence qu'on peut se demander s'il est encore possible de faire la guerre pour résoudre un problème. Je pense qu'il faut d'abord éradiquer les causes de cette crise, non résolues. J'ai vu l'autre jour quelques phrases de Michel de Villepinte, votre ministre des affaires étrangères de France qui disait, la crise du Moyen Orient, est la crise humaine, et effectivement ce n'est pas rien."
Pour le Saint Siège, une guerre contre l'Irak pourrait déclencher une croisade anti-occidentale et anti-chrétienne qui aggravera le terrorisme.
Présentateur du journal télé.
"Isabelle Staes, Rome en direct, alors on a vu que le Vatican était très actif sur le plan diplomatique, mais qu'elle est la portée du message de Jean-Paul II? "
Isabelle Staes, France 2, Rome.
"Ecoutez, Jean-Paul II à beaucoup de prestige sur la scène internationale, mais c'est aussi une personnalité qui est très écoutée, notamment au Proche-Orient, et dans le monde islamique. Alors côté américain, disons que les États-Unis respectent le Pape, mais l'écoute jusqu'à un certain point, c'est peu dire que Jean Paul II ne partage pas le pragmatisme de Washington. Le meilleur exemple, c'est la guerre du golfe, le Pape s'y était formellement opposé, sans succès, mais finalement aujourd'hui, les paroles de paix de Jean Paul II, on peut être d'autant plus de poids que l'histoire lui a donné raison, puisque beaucoup estime que la guerre du golfe n'a servi à rien." Présentateur du journal télé.
"Isabelle Staes, il célébrera pour la vingt cinquième fois la messe de minuit à Rome."
Isabelle Staes, France 2, Rome.
"Oui alors Jean Paul II est extrêmement diminué physiquement, il ne bouge pratiquement plus, et ce soit à l'occasion de la messe de minuit ses déplacement seront très limité. C'est vrai que sa voix est stable, mais on l'avoue, son message est fort et cohérent, et cela apporte peut être un démenti, à tout ceux qui doute de sa lucidité."
Isabelle Staes, France 2, Rome.
"Merci Isabelle, alors le pape dont la sécurité a été renforcée, et c'est toujours la garde suisse qui en a la charge. Si les costumes font toujours parti du folklore depuis la renaissance, les méthodes elles, sont bien modernes."

--------------------------------------------------------------------------------
07°) Conclusion:
Si au début personne ne pouvait admettre l'irrationnel, depuis, les positions même des plus durs, des non croyants, et des plus sceptiques ont changé. Il n'est pas exclu que des chefs d'états y compris en Europe, aient pris des décisions politiques ou antiterroristes, en fonction de ce qui a été découvert dans la bible. Cela peut expliquer les stocks de vaccins antivarioliques constitués en un temps record dans certains pays, ainsi que la vaccination de 500.000 personnes de première ligne du secteur médical et militaire aux USA. Ces informations sont encore à ce jour ignorées du grand public. Aujourd'hui, des analystes du renseignement acceptent de reconnaître que les affirmations apocalyptiques et farfelues faites il y a quelques années, pourraient aujourd'hui ou dans un futur proche, devenir une réalité. Ou encore, leurs analyses faites indépendamment rentrent en corrélation avec le code de la bible. On dira alors mais alors pourquoi ne peut on prévoir les catastrophes à l'avance. Pour les prévoir, encore faut-il savoir quoi chercher et quand. C'est comme si vous saviez qu'il a y avoir un tremblement de terre, mais que vous ignoriez totalement où. Tout ce que je puis affirmer, c'est qu'effectivement des spécialistes ou analyste travaillent à la pronostication des désastre, ayant moi-même été contacté de l'étranger par l'un d'eux. Le courrier qu'il m'avait expédier faisait 7 pages et utilisait à plusieurs reprises le terme de pronostication des désastre, pour ne pas parler de la vision de l'avenir, ce qui serait plus juste. Il y a donc des centres de recherche qui travaille sur le sujet, cela aussi c'est une évidence. Vouloir éviter des catastrophes est après tout quelque chose de morale et louable, ce qui est inquiétant en revanche, c'est le reste, les autres objectifs sur lesquels ont pourrait aboutir qui eux sont plus inquiétants.
Il est plus que regrettable que l'ex-vice-président Al Gore de Clinton ait perdu les élections présidentielles américaines contre George Bush dans des conditions plus que scabreuses, et encore plus regrettable qu'il se retire de la politique. Avec le clan Bush des faucons, on se dirige droit vers une troisième guerre mondiale. Les industries automobiles, le clan Bush et des banquiers, n'ont-ils pas soutenu l'Allemagne nazie?
(M. Filterman)

 

 

Notes:

(1) Au siècle dernier, il avait déjà compris qu'en dépit des apparences, le Pentateuque avait été rédigé par une seule personne et non quatre comme tentaient de le soutenir les critiques de l'époque

(2) Rabin juif, originaire de Tchécoslovaquie, avait découvert la loi des messages codé en étudiant les Ecritures alors qu'il était interné dans un camp de concentration au cours de la seconde guerre mondiale. Il avait réussi à s'échapper pendant un transfert entre deux camps et s'étant réfugié en Suisse il n'avait pu, à cause des séquelles, continuer ses recherches.

(3) A la fin du siècle dernier, Yvan Panin, mathématicien, né le 12 décembre 1855, fit une découverte prodigieuse en découvrant l'existence, dans le texte écrit en grec à l'origine dans le Nouveau Testament puis dans le texte hébreu de l'Ancien Testament, d'une structure mathématique. D'origine Russe et réfugié en Allemagne puis aux Etats Unis, d'abord agnostique, il se convertit pendant sa jeunesse et sa vie étant bouleversée par cette découverte et il y consacra 50 années, produisant des milliers de preuves irréfutables. A son époque, l'ordinateur n'existant pas encore, il fallait déployer une énergie importante pour aboutir à des résultats et des découvertes qui prennent à présent moins d'une seconde de calculs grâce à la génération d'ordinateurs actuelle. Ses recherches furent presque oubliées puis remises à jour par des savants Israéliens qui à leur insu ont redécouvert ce qu'il avait compris par intuition et ensuite démontré de façon incontestable à ses contemporains.

(4) Genèse - Exode - Lévitique - Nombres et Deutéronome.

(5) La valeur numérique du nom de DIEU en hébreu, " YHWH " (10 + 5 + 6 + 5), donne 26 tout comme le nom anglais " GOD " (si A = 1, B = 2, C = 3...).

(6) auteur de l'ouvrage rédigé en anglais : " COMPUTORAH " P.o. Box 23702 JERUSALEM - ISRAEL aux éditions Achdut Printing Israël

(7) le chiffre 7 valide les grandes dates qui appartiennent à l'histoire récente d'Israël : Théodore Hertzl prophétisa la restauration d'Israël en 1897, puis ce fut le décret Balfour en 1917, l'ONU qui accepte l'idée de restaurer l'Etat d'Israël en 1947, puis la reconquête de la ville de Jérusalem en 1967…

(8) Sauts Equidistants de Lettres = SEL

(9) Il faut savoir qu'il existe plusieurs logiciels de décryptage des codes Bibliques, en vente libre pour certains, dont un en France depuis fin 97.

(10) prophétie accomplie par l'empereur Romain Tite qui détruira la ville et son temple en l'an 70 après J.C.

(11) ou " Prince-Messie " selon les différentes traductions

(12)150 jours du 17/2 au 17/7 : [...] L'an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s'ouvrirent... //... Les eaux se retirèrent de dessus la terre, s'en allant et s'éloignant, et les eaux diminuèrent au bout de cent cinquante jours. Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l'arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat. (Genèse 7/11 et 8/3-4)

(13) [...] parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. (Ac 17/1) 

(14) une seule année donc, entre l'an 1 avant J.C. et l'an 1 après J.C.

(15) une alternative comprend deux possibilités de choix

(16) Frontier research Publications et disponible aux Editions VIDA en France.

(17) disponible en France aux Editions VIDA

(18) Yacov RAMBSEL : " Yeshua, The Hebrew Factor " et " The Name of Jesus revealed in the Old Testament " Frontier research Publications.

traduit en français : " YESHUA ", le nom de Jésus révélé dans l'Ancien Testament aux Editions VIDA

(19) Op. cit.

(20) signifiant " don du Seigneur "

(21) Op. cit.

 

 

Suite en deuxième partie

ou

retour au sommaire